v'hé31.com

"Il ne faut jamais demander sa route à quelqu’un qui ne sait pas s’égarer."


Digne fille de mon père, il me fallait bien nommer une ride en son honneur... A vrai dire, je crois que la ride fût baptisée par Martin. Mais le point qu'il faut retenir est que si vous n'aimez pas les roches, les sentiers de roches, les roches lousses, les côtes de roches, les roches pointues, les roches rondes, les cap de roches... Ne fréquentez pas ces sentiers...

Après multiples changements d'idées pour cette semaine de vacances dédiée à la moto, j'ai opté pour la location d'un chalet dans un endroit qui nous permettrait de faire de la moto à tous les jours.
Saint-Michel des Saints fût le premier choix à Martin et la chance me sourira en trouvant ce magnifique chalet aux pieds des sentiers Quad avec une vue imprenable sur le Lac Taureau.
le+chalet copy

Pour la vie en chalet; nourriture et chats nous oblige de mettre les moto sur la remorque. Martin (connaissant plus que moi la condition des sentiers) me déclara que nous allions apporter la xmoto et la KTM, la raison fût fort simple: 2 grosses motos n'embarquent pas sur la remorque. J'aime bien la xmoto, elle est très maniable. Martin à fini de l'équiper pour le hors-route. Je touche à peine à terre. Le problème, entre moi et les ‘zezettes’, c'est qu'elles me rendent tellement la tâche plus simple; elles passent tellement plus facilement partout que j'augmente le rythme et que je roule à des endroits qui initialement ne m'attire pas. Je ne suis pas le genre grosses côtes de roches lousses sur fond glissant... J'aime prendre mon temps, admirer les paysages, ne pas me faire peur, ne pas me blesser, vous voyez le genre? Bref.


JOUR UN
29 août 2011


Nous sommes arrivés au chalet vers 11hrs. On débarque le matériel. Un petit lunch et vers 14Hr on embarque sur les motos pour faire le tour du Lac Taureau par les sentiers VTT et motoneige... Pour une ballade, je suis revenue complètement épuisée et légèrement massacrée.

La Xmoto à désormais un nom:
La p'tite crisse  
laP_tite+crisse


Nous sommes partis de Saint-Michel des Saints en faisant le tour du lac dans le sens horaire des aiguilles du montre. La partie de SMDS au Barrage est de niveau intermédiaire. SI vous empruntez le sentier de motoneige, ce dernier augmente le niveau de difficulté. Il faut dire que le passage de Irène a fait beaucoup de dégâts. Les sentiers sont mous et à certains endroits on se demande par où passer tellement les chemins sont minés, crevassé, mous...

Martin est surpris par la durée de la ride! Je crois qu'il n'avait pas réalisé à quel point le réservoir est grand. Je le taquine fréquemment en lui demandant si je vais trop vite pour lui et sa grosse moto...  
le29_01


La dernière partie du sentier Quad sera trop intense. Le sentier est complètement détruit, les côtes sont des zones sinistrées! Il faut sortir de là! 92 km de sentiers. Je suis épuisée et après avoir subi plusieurs chutes, je dois reprendre la route pour le retour au chalet. 30 km de garnotte et d'asphalte, pénible assis sur un banc aussi inconfortable. La moto m'a arraché les bras. Dans les côtes abruptes, la première spin et la deuxième m'oblige à tenir un rythme beaucoup trop élevé pour moi.
le29_02


Nous sommes arrivés au chalet vers 19Hr00


compte rendu des blessures
Suite à ma première chutes dans une montée de roches, ma cuisse gauche absorbe le choc sur les roches. Plusieurs bleus, enflure, j'ai la jambe raide. Quelques éraflures. Ma nuit sera pénible. Me semble que je fais pitié.  

2e chute... Je perds le contrôle de la moto, je glisse de reculons sur les fesses dans un petit ravin, durant une fraction de seconde je me demande quand la chute va cesser. Quand mon postérieur touche le fond du fossé, je sens l'eau pénétrer dans mes culotte... Je me met à rire, un fou rire... Martin ne me voyant plus s'inquiète. Il m'appelle: Valérie t'es où? je ne te vois plus, Valérie!!!!!! Son ton de voix est inquiet, j'essaie de lui dire que je suis OK, mais mes nerfs m'obligent qu'à rire. Il retrouve en premier la moto qui tiens par miracle dans les branches... Je réussie à reprendre un peu de mon sérieux et à éteindre le moteur. Je suis crevée... Je n'ai plus de force pour aider Martin à sortir la moto. Une fois l'exploit complété; la moto remise sur ses roues et que je suis remise de mes émotions, j'ai peine à conduire. Je descend une côte le moteur éteint en freinant sur la compression. Je suis désespérée quand j'aperçois les pancartes interdisant les passagers en siège d'appoint sur les VTT... Je sais que le sentier sera très accidenté, rocheux, crevassé, mous et ... en pente!!!!!!!!!!. Je vais survivre.



JOUR DEUX
30 août 2011


Il pleut durant la matinée. Mon corps est endolorie. Ma jambe manque de flexibilité et commence à se colorer... La moto m'a arraché les bras... La P'tite crisse... Elle me rue, me désarçonne, part tout bord tout côté quand ça lui chante, elle ne m'écoute pas du tout. J'ai vraiment mal partout. Sérieux. Martin me dit qu'il changera le gearage... le nombre de dents. Moi j'ai juste envie de lui en péter une couple à la P'tite crisse. Qui vaincra qui? Sûrement elle. Pour l'instant 1 à 0 pour la moto.

Martin va faire des ajustements: monter les guidons, raidir un peu la suspension et voir si on peut faire tenir un miroir en position pour que je puisse voir derrière moi quand je suis debout.

Moi je m'ennuie de ma grosse GS, mon Inukshuk qui doit bouder dans le garage à Montréal. Si je l'avais eu, je n'aurais sûrement pas essayé de monter toutes ces côtes abruptes et dangereuses... Mais bon, puisque je suis avec "l'autre", aussi bien essayer de l'amadouer.


Fin PM
Départ de Martin vers 16h30 retour 19h30
POUR 75KM
Martin ne se peux plus, il doit terminer la boucle. Il part avec mon spot qui ne fonctionnera pas vraiment. La fin du tracé est similaire que les derniers kilomètres effectués la veille. Contente d'avoir prise la route hier. Naturellement il a pris la P'tite crisse avec les modifs apportées. La position est plus confortable semble-t-il.

Moi je reste tranquille au chalet. Je flatte le chat et regarde le lac. Vino blanco.

Plus tard durant la semaine, quand nous repasserons devant ce sentier, nous constaterons que la machinerie est venue nettoyer la route... Il faut dire qu'un long week-end s'en vient et le temps de la chasse aussi.


JOUR TROIS
31 août 2011


217 km, temps de déplacement 05H15, temps arrêté 2H50!!!!

Sentier Quad #45 vers St-Côme niveau 03: check √
La Forêt Ouareau est très sympa et zen.: check √
Le sentier de Grande Vallée du Club Ouareau et ses grosses côtes de niveau 4 à cause de la pluie: check √
Parc du Mont-Tremblant pour faire la 07 et la 03 pour sortir à SMDS: check √

Il y aura une grande variété de sentiers aujourd'hui... Naturellement de la côte de roches!
de+la+c_te


En passant par les lignes à Haute Tension...
haute+tension


Des sentiers qui nous mènent aux endroits zen, doux pour les motos, de toutes beautés pour nos yeux...
rivi_res


Des endroits plus techniques...
Ca+va+monter


On devra redescendre la moto de Martin pour qu'il reprenne son élan.
Martin+ne+le+trouveras+pas+facile


J'ai comme pris l'habitude de tomber à gauche... Le shifter en prends pour son rhume... Tiens la moto blessée...    1 à 1  
reparation


Ce n'est pas facile, dès fois je tords un peu trop la poignée mais je réussie.
Vaincre+les+c_tes


De belles trails!
enfin+de+la+terre


J'ai passé assez aisément, la xmoto est merveilleuse dans ces conditions. Par contre, on a poussé, tiré, levé, et transpiré pour sortir la KTM de là!  Amusant.
mais+de+la+bouette


Pour le retour, Martin m'a laisser sa KTM. Du repos pour mes bras et mes fesses. J'ai traversé le Parc du Mont-Tremblant, rien de technique, que du plaisir simple.  
du+repos




JOUR QUATRE
01 septembre 2011


Départ vers 11Hr retour vers 19H30 245 km temps arrêté 01h53

Une journée magnifique, avec encore, une grande variété de sentiers. Mais naturellement, les roches seront omniprésentes.

Des indications en voulez-vous, en v'là!
Quel+chemin+prendre


Le privilège...
beaux+sentiers


Dans le pit de sable, Martin m'a vue le dépasser, mes roues ne touchaient plus au sol!  J'apprends même à sauter par dessus les trous. Facile. J'aurais dû essayer plus tôt avec ma GS.
On+clanche


Tout semble sous contrôle...
le+calme+avant+la+temp_te


Pendant plusieurs kilomètres, nous roulerons dans un sentier fermé, il faudra franchir des pentes rocheuses, manger des branches qui nous fouettent le visage, éviter de briser les motos parmi les grosses roches lousses... Pas de photos de cette section, de toute manière on ne voyait rien.
de+la+roche


Enfin!
le+calme+apres


Nous sommes de retour sur une route carrossable, mais notre tracé reprend légèrement plus loin. Une boucle d'une trentaine de kilomètres. Il est rendu tard dans l'après-midi, on a pas encore diner. Je suis épuisée suite aux sentiers fermés de roches. On décide d'aller faire une petite reconnaissance après le pont. Quand je suis fatigué, je regarde à terre, qu'est-ce qui arrive quand on regarde à terre? On va rejoindre le "à terre"... Après ma chute dans une côte de roches  'qui était inévitable', Martin prends la décision de retourner sur la route et d'aller manger.
reviendra


J'aime vraiment ce genre de sentiers  
brin+de+paradis


La fin de la journée...
couch_+de+soleil


journ_e+de+finie





JOUR CINQ
02 septembre 2011


journée exploratoire
départ 11hr retour vers 15H30
164km


Durant la nuit de vendredi à samedi il y a eu un gros orage, les sentiers risquent d'être mous... On repars pour le barrage, direction La Tuque. Rendu au barrage Martin est fatigué. Enfin! Il n'est pas tuable. Pour lui, se rendre à La Tuque semble insensé. Bien d'accord. On change notre programme pour de l'exploration dans la Mastigouche.

Un chemin débloquera sur un endroit magnifique, en construction. Ils construisent un pont pour les motoneiges pour traverser la
rivière Matawin.
le+pont


On rebrousse chemin, et on essaie toutes les bifurcations que l'on rencontre... Rien ne débouche. Pas grave.
sans+issus


Rien.
cul+de+sac


Une journée relaxante, qui fait du bien. Magnifique endroit.


COMPTE-RENDU
Quelle belle semaine. Le chalet est parfait, à proximité de tout avec une belle vue. Les sentiers sont très variés, mais très rocheux. Assez difficile lors de pluies abondantes. Comme mentionné, plusieurs ont été déjà réparé. Il faut essayer, tout simplement.
N'oubliez pas d'avoir votre passe de sentier FQMHR pour rouler dans ce coin là.

Comme d'habitude, Martin à été un guide parfait. Je dirais qu'il me voit meilleur que je suis. Moi je le trouve tout simplement 'pas tuable' et magnifiquement bon, il a souvent mieux monté les côtes de roches avec sa KTM que moi avec ma zezettes. Quel pilote...  

C'est vraiment bizarre, j'ai jamais autant tombé et échappé une moto qu'avec la P'tite crisse. J'ai eu mal partout, et honnêtement je m'en suis bien sorti avec ma cuisse enflée et toute bleue, une chance. C'est vrai que la zezette passe plus facilement partout, qu'elle est moins lourde à remonter, mais si au bout du compte je la lève 2 fois plus souvent que la GS ça reviens pas au même?  

Réflexion faite, je vais continuer d'apprendre avec ma GS, c'est un meilleur prof. Un bon pilote va conduire n'importe quelle moto avec grâce, mais pas moi.  

Bon faudra trouvé un autre 'spot' pour l'an prochain.

Et pour terminer un petit:
Saviez-vous que?...
À moins de 2 heures de Montréal, la Lac Taureau est un réservoir, résultat de la construction du barrage Matawin en 1931, qui a pour but d'alimenter les centrales de Grand-Mère, Shawinigan et La Gabelle. L'aménagement de ce réservoir par la compagnie d'électricité Shawinigan, acquise par Hydro-Québec en 1963, a entraîné l'inondation du site initial du village de Saint-Ignace-du-Lac. Le Lac Taureau nous offre un magnifique et immense plan d’eau parsemé de plus de 50 îles paradisiaques et bordé de plages!!!! Situé aux limites de la municipalité de Saint-Michel-des-Saints le Lac Taureau est constitué de sept grandes baies.