v'hé31.com

aventuristes sur 2 roues!

23 juillet 2009, Adopt a highway, litter control in 2 miles
Nous sommes encore dans le Wyoming.

Levée 06H00
Départ 08H00
Arrivée à 19H00 au Camping Flagg qui est à la limite du Grand Teton et du Yellowstone

Temps de déplacement 8H32
444 miles / 714KM

Température ensoleillée et trop chaud par endroit. Avec une moyenne de moins de 25 cm de précipitation annuelle, le climat du Wyoming est généralement considéré comme désertique. Toujours plus frais dans les montagnes, pour les prochains jours nous les rechercherons.

Durant les 2 prochains jours nous ferons une grosse loop soit Buffalo, Riverton, Dubois, Grand Teton et le 2e jour Yellowstone, Cody.

La forêt nationale de Shoshone s'étend sur près de 10000 km² dans l'État du Wyoming. Elle fut la première forêt des États-Unis protégée par l'État fédéral. La forêt comprend trois importantes chaînes de montagnes, elles sont partie intégrante des montagnes Rocheuses. L'altitude dans la forêt de Shoshone varie de 4600 pieds près de Cody à 13800 pieds au sommet du pic Gannett. Au total, la forêt de Shoshone comprend plus de 500 lacs et plus de 4000 km de rivières et cours d'eau.

À partir de Buffalo on dit 'bye bye' à la 90WEST. Tranquillement mais sûrement on approche de mon rêve, les rocheuses. Quand on les aperçoit pour la première fois mon coeur arrête de battre. Soudain j'entend par l'intercom (oui, j'ai oubliée de mentionner que le
HIIIIIIII a été réglé assez vite avec quelques ajustements, le tout fonctionne très bien; quand on parle la musique baisse, quand j'ouvre la visière un peu plus le son monte... si Martin pouvait juste arrêter de chuchoter quand il parle tout serait parfait).

Donc, j'écrivais quoi? Ah oui! Soudain j'entend par l'intercom Martin qui me chuchote:

-"La-bas ce que l'on voit c'est les Rocheuses."
Les Rocheuse... Silence.
Les papillons sont de retour dans mon estomac.
C'est elles, enfin.
Je suis sans voix, émue, chavirée et perturbée. Silencieuse. Je dois vous avouer qu'une larme est venue s'agripper à un de mes cils.
Elles semblent si petites.
rocheuses
Cette chaine de montagne elle est longue de 4800 km depuis le Nouveau-Mexique au sud jusqu'à nord de la Colombie-Britannique. Elle s'étend sur le territoire des États-Unis et du Canada. Son altitude varie entre 1500 mètres près des hautes plaines et 4401 mètres au Mont Elbert dans le Colorado. Sa largeur varie entre 120 et 650 km. Allons les attraper.
bighorn
Pour ce faire on foule le BigHorn, une forêt qui s'étend sur 4500 km2 et qui a été créé en 1897. On roule sur la 16 qui se nomme la "Cloud Peak Highway", cette dernière traverse Powder River Pass à 9677 pieds et les grands vents à travers Ten Sleep Canyon.
blackhill
Aucune région du Wyoming est fourni avec une plus grande diversité dans le paysage; de luxuriantes prairies de pâturages, de lacs cristallins aux vallées sculptée de douces collines et des montagnes. Malheureusement, je suis trop occupée à profiter du moment présent et j'en oublie de prendre des photos.

Rendu à
Thermopolis nous arrêtons pour voir les sites sulfuriques.
thermopolis
Thermopolis est située près du Hot Springs State Park et abrite le Wyoming Dinosaur Center, une organisation privée de recherche de fossiles.
thermo2
De Thermopolis on rentre dans le Wind River Canyon jusqu'à Shoshoni.
windy
La rivière Wind est le nom donné au cours supérieur de la rivière Bighorn. Encore dans ce cas-ci, aucune photos, vous devez me croire sur parole quand je dis que ce fût magnifique et majestueux. On roule pendant plusieurs km sur une route creusée qui longe la rivière et qui traverse plusieurs tunnels.
Martin black
Dans les Owl Creek Mountains, il y a un barrage sur le cours de la rivière. Le plan d'eau artificiel issu du barrage se nomme Réservoir Boysen.
boysen
À Riverton on mange au Subway. On arrive sous un soleil plombant. Mon Ipod dans mon tank bag noir veut fondre. En ces lieux l'ombre n'existe pas. On ne débarque pas de nos motos sur le bitume brulant; on déboule dans le restaurant en priant l'air climatisé. À la fin du diner, je remplis les Camel Back avec de la glace et de l'eau fraiche. Il suffit de rouler pour un peu d'air frais, il suffit de rejoindre les montagnes.

On prend la route panoramique nommée
Wyoming Centennial Scenic Byway pour nous rendre à ville de Dubois, cette route franchit le col de Togwotee avant de mener au parc national de Grand Teton.

Dubois est une joli ville qui porte bien son nom et dont le temps semble être arrêté.
dubois
The Wind River serpente tranquillement à travers la ville. La région abrite le plus grand troupeau de mouflons dans les 48 états. En sortant du village, les champs sont parsemé de Ranch plus riches les uns que les autres.
ranch
Le Parc national du Grand Teton est une haute chaîne de montagnes couronnée de neige qui s'étire sur 65 km le long de sa frontière sud-ouest d'où elle surgit brusquement de la plaine. À leur pied s'étendent des lacs limpides, turquoises et des forêts avec une faune sauvage abondante qui nous a malheureusement boudée.
grand teton
Le Parc détient un paysage spectaculaire avec une chaîne montagneuse composée de 12 pics abruptes (les Tetons) s'élevant à plus de 13000 pieds au dessus d'une vallée où coule le fleuve Snake River. Dominés par le
Grand Teton, qui culmine à 13770 pieds d'altitude et qui à une renommé mondiale attirant près de quatre millions de visiteurs à chaque année. Au niveau de la faune locale, on trouve des ours noirs, grizzly, des élans, des cerfs, des daims, des bisons, des aigles, des cygnes et des coyotes.
en route
SAVIEZ-VOUS QUE?
L'origine du nom est controversée. L'explication la plus commune est que "Grand Teton" à été nommé par l'un des canadiens-français ou l'un des membres Iroquois de l'expédition conduite par Donald McKenzie, de la North West Company. Cependant, d'autres historiens sont en désaccord, et affirment que la montagne a été nommée d'après la tribu Sioux Teton des Indiens d'Amérique.

Voici le
Jackson Lake.
jackson lake
En sortant du Parc du Grand Teton on rentre directement dans le Yellowstone. On décide donc de rebrousser chemin pour se rendre au camping que nous avons vu quelques Kilomètres plus tôt. On est inquiet, car tous les autres campings de la réserve annonçent glorieusement 'no vacancy'! En espérant que celui-ci ne le soit pas. Il reste quelques places effectivement, alors on en prends une. J'ai de la misère avec les espaces de 'camping', je préfère de loin faire du camping sauvage, d'où le mot 'camping' prends tout son sens. Mais bref, disons que dans les régions avec grizzlys je vais demeurer avec les autres être humains.
camping
Après que la tente soit montée, ce qui ce fait en deux tour de mains, nous allons souper au resto du Camping Flagg. À notre retour, le groupe d'à côté à décidé que la nuit allait être courte...   Mauvaise nuit.


24 juillet 2009, pas de gauffre aujourd'hui
Nous sommes encore au Wyoming.

Levée 07H00
Départ 09H00
Arrivée vers 19H30 à l'Hôtel Safari African Lion's Inn

Temps de déplacement 6H28
236 miles/380KM

Température ensoleillée et très chaude encore aujourd'hui. Départ sous un ciel gris, nous avons eu le droit à quelques gouttes et ensuite un ensoleillement, chaud avec une brise fraiche, la journée parfaite.

Après un petit déjeuner au resto du Camping nous voici parti pour le pays du Feu et de soufre...

Lewis Falls
lewis
Voici le lieu du Continental Divide qui sépare les eaux qui se déversent dans le Pacifique de celles qui se déversent dans l'Atlantique.
continental
SAVIEZ-VOUS QUE?
Il faut voir le pays du Feu et de soufre... Créé en 1872, le
Yellowstone est le plus ancien parc national au monde. Il constitue le deuxième plus grand parc des États-Unis, en dehors de l'Alaska. Ici, la croûte terrestre est très fine (entre 3 et 5 km d'épaisseur), ce qui explique la présence de plus de la moitié des phénomènes géothermiques au monde.
yellowstone
Le nom du parc (Yellowstone, signifiant pierre jaune) provient des rochers que l'on peut voir dans le grand canyon de Yellowstone qui a été formé par les dernières glaciations. Contrairement aux apparences, la couleur des pierres provient de l'altération hydrothermique du fer qu'elles contiennent, et non du soufre qui y est également présent.

Aucun homme blanc ne pénétra à Yellowstone avant 1807. Le premier fut un trappeur de castors nommé John Colter; il en revint avec des histoires fabuleuses mais les Américains de l'époque virent dans les descriptions de Colter des élucubrations d'un esprit enfiévré par une trop longue solitude dans les bois. Voici une description du Yellowstone qui date de 1869:

"une vallée de la mort remplie de sources chaudes et de geysers monstrueux, sans nulle trace de créatures vivantes, hormis le squelette entier d'un bison qui avait dû tomber à l'eau et avait été bouilli comme un vulgaire pot-au-feu."


Le parc reçoit, chaque année, la visite d'environ de presque trois millions de personnes ce qui en fait l'un des parcs américains les plus fréquentés.
danger
Le supervolcan le plus menaçant et le plus gros se trouve dans le parc de Yellowstone. Pour être un supervolcan il faut que les manifestations du volcan soient des explosions exceptionnelles tant en violence qu'en volume. Plusieurs différences distinguent le volcan du supervolcan: un volcan forme une montagne; un supervolcan la pulvérise! Un volcan est capable de tuer plantes et animaux à des kilomètres à la ronde; un supervolcan menace d'extinction des espèces entières en provoquant des changements climatiques à l'échelle de la planète. Ce supervolcan à toujours été à cet endroit depuis deux millions d’années et il a explosé trois fois. La dernière, soit il y a environ 640000 ans, recouvrit 1000 km³ de cendres volcaniques et de roches tout l'ouest des États-Unis, une partie du centre du pays, et s'étendit jusqu'à la côte Pacifique et au Mexique. Imaginez combien de matière en fusion qu’il pourrait envoyer la prochaine fois qu’il explose ! Ce qui justifie que la région fasse encore l'objet d'une surveillance particulière…Quand il le fera, le supervolcan fera un immense cratère au-delà de 85 km³.

Bref, on commenc notre visite de Yellowstone par la
Grand loop road qui est, comme son nom le mentionne, une route circulaire de 240 km qui serpente le long des formations calcaires, des sources d'eau bouillante et des lacs. Les geyser poussent partout et se visitent comme il se doit aux États-unis: sans sortir du chemin... Libre à vous d'aller vous mettre les pieds dans l'eau bouillante qui sent les oeufs pourris   !

Les couleurs des geysers (quand ils ne projettent pas) sont magiques, souvent d'un bleu turquoise qui sous la chaleur ambiante fait rêver de piscine!
bouilloire
À Old Faithful se trouve le King des geysers, le plus célèbre au monde! On le reconnait facilement dans ce festival de geysers soufflant comme des locomotives. Il projette toutes les heures, pendant 2 à 5 minutes, 42000 litres d'eau bouillante fusant à 115 pieds de haut. Semblerait que cette vedette thermale n'a jamais ratée son numéro explosif en quatre-vingts années d'observation! Un sentier permet de faire le tour des geysers en toute sécurité. Malgré toute cette grâce et le fait que j'aime l'eau.... Je ne suis trop impressionnée, après une attente de 40 minutes, de voir le king faire son numéro.
map
La construction nous fait attendre durant 25 minutes entre Madison et Norris. On poursuit notre visite en nous délectant de petites loops comme le firehole lake drive: c'est un cône de 30 pieds qui fait des éruptions à toutes les 15 à 30 minutes environ, mais il peut y avoir jusqu'à 3hrs entre chaque éruption. L'autre geyser connu de la Firehole Lake Drive est le Pink Cone Geyser (éruption toutes les 10-20hrs). La route Firehole Lake Drive est en sens unique.
firehole
Mammoth Hot spring; un lieu surréaliste. On a vraiment l'impression d'être sur une autre planète. Lorsque l'eau ne jaillit plus, les couleurs ternissent. Près de 2 tonnes par jour de calcaire sont rejetés sur cette montagne.  Les eaux chaudes de Mammoth Hot Springs ont la particularité d'attirer les wapitis, ils ont établi dans la zone, un territoire distinct pour élever leurs petits. On peut les apercevoir se baigner dans les bassins thermaux des terrasses.
mamoth
Dans une loop du Mammoth, le Upper Terrace Drive.
upper
En allant vers le nord on bifurque sur un chemin de gravelle Le Blacktail Plateau Drive.
blacktail
Au nord, les eaux du lac donnent naissance à la Yellowstone River, dont le courant rapide longe des prairies verdoyantes avant de tomber dans un grondement de tonnerre au fond du 'Grand Canyon'.
yellow river
Ce sont les Lower Falls, chutes beaucoup plus hautes que celles du Niagara. La rivière serpente sur 38 km entre des parois à pic teintées d'ocre, de rouge et de jaune. Ce ravin est d'une beauté inimaginable, sûrement une des plus belles rivière au monde. La force de l'eau est perceptible des promontoires situés en haut du Canyon; se tenir à cette endroit est un privilège dont je me souviendrai.
vhechutes
Les Chutes Lower Falls (308 pieds) sont accessible par un sentier qui descend durant un bon moment et qui teste la condition physique de chaque personne qui s'y aventure.

river yellow2

Les
Upper Falls (108 pieds) sont plus petites et pour aller les admirer on peut prendre un long escalier de métal.
upperfalls
En sortant du parc on emprunte la route 14, pour longer le Lac Yellowstone. Ses flots bleus s’alimentent de la fonte des neiges.
lacyellow
Grand Loop Road longe près d'un tiers de ses 180 km de rives.
longelac
On longe la Shoshone river pour prendre la Sylvan Pass "dieu des forêts" qui atteint 8530 pieds en direction de Cody. La route est fermée durant la saison hivernale car les avalanches y sont nombreuses et dangereuses. La première semaine se termine avec le trajet de la Sylvan Pass à Cody, ici tous les éléments se concertent pour offrir un instant de grâce, de symbiose entre l'humain, la nature et la machine. La Forêt Nationale de Shoshone s'étale devant nous, ses flancs de montagnes sont d'un vert profond et ses vallées se transforment successivement en gorges puis en ravins... Il faut vivre la Sylvan Pass, il faut sentir ses magnifiques courbes, saisir ses montagnes grandioses aux pointes enneigées, plonger dans les immenses ravins, admirer ses vallées lointaines, sentir son odeur d'évasion... La Sylvan Pass est tout simplement magique.  La vue nous obligeait au respect. Envoutée, je profite de ce grand moment et en oublie de prendre des photos…

En sortant de la Sylvan pass on entre dans le Parc de Buffalo Bill. Le paysage était encore aussi sublime. En sortant d'un tunnel dans la montagne on a même aperçu 2 jeunes qui s'amusaient à sauter d'une falaise en bicyclette pour tomber dans l'eau.
ranch

De la Sylvan Pass à Cody, les montagnes nous offraient de belles couleurs et des courbes douces. Jamais je vais oublier le trajet Sylvan Pass / Cody, jamais.

SAVIEZ-VOUS QUE?
Cody doit sa célébrité à Buffalo Bill (de son vrai nom William F. Cody, décédé en 1917.) qui fonda la ville en 1901. La ville entière lui rend hommage. Au centre de la cité se trouve l'hôtel Irma, créé par la propre fille de Buffalo Bill. La ville est connue entre autres pour son rodéo qui a lieu tous les soirs durant l'été. On fait un petit tour rapide de la ville pour retourner sur nos pas à l'entrée et aller loger à un hôtel qui semble plus tranquille avec un restaurant de grillades juste à côté. Une autre soirée de routine m'attends, pourquoi ne pas faire du lavage tant qu'à faire!


25 juillet 2009, j'ai perdu ma tétine
On est sorti du Wyoming et on est rentré dans le Montana

Levée 07H00
Départ 09H00
Arrivée à 20H30 au Motel 6 de Great Falls

Temps de déplacement 8H09
445 miles / 716KM

Température ensoleillée et trop chaude dans les vallées...

Après avoir longuement discuté de l'Alaska avec les 2 new-yorkais rencontré au déjeuner, on se prépare pour notre grande journée 'à la courbe'. Le Joseph chief (la 296) et Beartooth higway (la 212) sont au menu du jour.

Voici en résumé l'histoire tragique du courageux Chief Joseph qui devient chef de la tribu des Nez-Percés à partir de 1871 suite à la mort de son père. Il se trouva rapidement impliqué dans le combat de résistance contre l’envahissement des terres de son peuple par les colons américains, la situation étant aggravée par la découverte de l'or. Joseph remporta plus d’une douzaine de batailles contre l’armée des États-Unis mais il réalisa que tôt ou tard son peuple serait surpassé en nombre. Il conduisit une retraite forcée, la poursuite des Nez-Percés, de 2100 km vers le Canada, emmenant 750 guerriers, femmes et enfants à travers les Montagnes Rocheuses. Alors qu’ils campaient, affamés, malades et épuisés à moins de 65 km de la frontière canadienne, ils furent rejoints et attaqués par le général Nelson A. Miles. Ils réussirent à tenir l’ennemi à distance pendant plusieurs jours mais finirent par se rendre le 5 octobre 1877.
IMG_0492
Le Chief Joseph Scenic Byway offre des vues incomparables du Wyoming. Cette célèbre route est également connu pour ses caractéristiques géologiques fascinantes ainsi que sa faune abondante autour de chaque virages en épingles des 75.6 km qui serpente au travers du Shoshone National Forest.

La route
Beartooth entre Red Lodge, Montana et Cooke City se fraie un chemin de zigzags raide et en lacet à travers la chaîne montagneuse accidentée de Beartooth. Plus sinueuse que sa consoeur et les paysages plus saisissants, mais c'est mon humble avis.
IMG_0494

La route est la plus élevée des Rocheuses du Nord et offre des vues panoramiques sur les sommets enneigés.
IMG_1046

Son hauteur maximum atteint 10947 pieds. L'augmentation de l'altitude de 5200 à 8000 pieds en moins de 20 km dans les paysages les plus audacieux, nous donne un peu l'euphorie des hauteurs...

DSCN0754
Il y a du déneigement, que dis-je!? De la construction sur une partie de la Beartooth ce qui nous a enlève une partie de notre inspiration. Une attente de 20 minutes, ensuite on doit suivre le 'pilot car' qui semble plus reculer qu'avancer. Sérieusement, je crois qu'il roule à 30 km/hr dans une zone de construction, oui d'accord, mais on a pas vu grands âmes qui bougent.
IMG_0500
Rendu au 'Scenic View' du rock creek vista point à 9190 pieds, on prends une pause discussion avec d'autres motocyclistes. Je dois avouer que nos 2 GS en ont fait parler du monde... Les gens veulent connaitre notre endroit d'origine mais surtout où nous nous rendons, dès qu'ils entendent le nom Alaska les gens s'émerveillent et nous pose plein de questions.
IMG_0514
On a diner à Red Lodge. Nous nous sommes rendu à la pizzeria du coin qui avait un 'line up' moi je n'aime pas les 'line up' je vous l'ai-tu déjà dis?   On a donc traversé la rue pour trouver un resto fort sympathique mais ce n'était pas sa seule qualité car la nourriture qui y étais offerte était délicieuse.
DSCN0759
On prends la 76 pour se rendre à Colombus et ensuite la 90 WEST jusqu'à Bozeman.  On décide de couper le Buffalo Jump de notre itinéraire pour se rendre dans la Parc National de Lewis and Clark. On doit faire un léger sacrifice dans notre itinéraire qui est revenu dans les temps de lui-même. Le chemin a bien commencé avec ses belles courbes et ses montagnes mais faites attention aux vaches qui sont dans la rue! C'est fou elles sont en feu ici, elles courent définitivement! Par contre, dans le parc Lewis and Clark ça ressemblait à nos parc du Québec. Il manquait un peu de dépaysement disons.

On a joué au chassé-croisé avec les orages tout autours de nous durant la soirée. Un peu de pluie mais pas assez pour nettoyer nos motos. C'était très beau de rouler et de voir les éclairs tout autours. Martin aurait souhaité voir se former une tornade...

Le drame de la journée est la perte de ma tétine, je suis vraiment désemparée...   Je l'ai sentie m'échapper sur la route, mais je n'ai rien pu faire pour la rattraper. Plus de tétine. Ça se remplace pas comme ça une tétine, on trouve pas ça partout.


26 juillet 2009, en retournant à ma cabane au canada

Levée vers 08H00
Départ vers 10H00
Arrivée vers 19H00 à l'hotel Heritage Inn de Pincher Creek

Temps de déplacement ???
634KM

La température sera en général dégagée et clémente mais nous arrosera dès que nous approcherons des douanes canadienne...

Je ne sais comment mais j'ai perdu mes notes pour cette journée... Alors je n'ai pas les chiffres exactes, ni l'heure exacte de nos déplacements mais je suis certaine que vous m'en tenez pas rigueur...


Ce matin il n'y a pas de petit déjeuner continental donc nous sommes allés 'O scandale' manger un Mc Muffin chez McDonald. Il faut bien que je sois aux Etats-Unis pour affronter ça... En fin de compte le sandwich MCMuffin est meilleur que son confrère chez Tim Horton!

Nous prenons la route 200 sur environ 200 km pour ensuite emprunter la 83. Depuis plusieurs jours j'ai remarqué que les bâtiments les plus jolis dans les villes sont souvent les banques. Donc, après avoir passé tout droit pour en photographier une, prise de remords, je demande à Martin de faire demi-tour. Ce n'est définitivement pas la plus jolie mais au moins je vais pouvoir me rappeler que les banques sont belles aux USA.
IMG_0521
150Km de chemin 'qu'il faut faire' ensuite pour atteindre la route 2 qui  nous permettra de visiter le Glacier National Park.
DSCN0760
Nous arrêtons diner dans un petit resto juste à l'entrée du Parc, question de se mettre en forme. Je me décide enfin à commander une 'salade mexicaine dans un bol en Nacho' que j'ai vue régulièrement au menu depuis quelques jours. Je vis dangereusement aujourd'hui! Je me dis que cette salade pourrait être même meilleure que mon McMuffin de ce matin.  Je me félicita de mon choix.

SAVIEZ-VOUS QUE?
Le Glacier National Park est un joyaux que se partage les États-Unis et le Canada. Contrairement à ce que laisse penser son nom, il ne reste que quelques glaciers dans le parc et ils pourrait disparaitre d’ici quelques décennies, alors dépêchez-vous à aller les admirer.

En cette journée nous profitons des montagnes escarpées et tourmentées, des très nombreuses chutes d’eau et des perspectives vertigineuses qui s’offrent à nous. Cette journée est mémorable.
DSCN0764
Juché à 10465 pieds, le mont Cleveland est le point culminant du parc.
DSCN0768
On prends l'entrée du Glacier West pour la fameuse route "Going to the Sun", vous pouvez être certain que c'est pas un endroit que l'on oublie. Cette route dépasse l'entendement.
IMG_1056
La construction de la Going-to-the-Sun Road était une entreprise énorme. Je suis encore en train de me demander comment ils ont pu faire une telle route. Mais qui à eu l'idée de faire une route à cette endroit? Complètement fou ces américains...
IMG_0549
La section finale de la Going-to-the-Sun, et de la Logan Pass, a été achevée en 1932 après 11 années de travail. Le projet fut totalement terminé en 1933 et coûta environ 2,5 millions de dollars. La route est considéré comme une prouesse d'ingénierie et est un "National Historic Landmark". Elle est l'une des routes les plus pittoresques en Amérique du Nord. Sa construction a changé pour toujours la façon dont les visiteurs connaîtront le Glacier National Park car avant sa construction il fallait 3 à 4 jours pour le visiter.

Elle est la seule route qui traverse le parc d’un bout à l’autre. Elle franchit le Continental Divide au niveau du Col de montagne de Logan. Le
Triple Divide Peak est unique au monde, ce sommet est le point d'intersection de plusieurs lignes de partage des eaux entre les bassins hydrographiques des trois océans que sont l'océan Pacifique, l'océan Atlantique et l'océan Arctique. La route a une longueur d’environ 85 km et elle est étroite, sinueuse et soumise à de forts vents en altitude.

SAVIEZ-VOUS QUE?
Durant l’hiver, la couche de neige peut atteindre 25 mètres en altitude comme par exemple au sommet du col de Logan. Pour déblayer totalement la route au printemps, il faut environ 10 semaines de travail avec des appareils permettant d’enlever jusque 4000 tonnes de neige par heure.

La route est utilisée comme décor de la scène du début du film "Shining" lorsque le véhicule de Jack approche de l’hôtel Overlook. La route est également visible un court instant dans le film "Forrest Gump". Lors du passage où Forrest raconte ses voyages à sa femme Jenny gravement malade étendue sur son lit. Il parle d’un lac, très clair avec les montagnes qui se reflètent comme sur un miroir. Il s’agit en fait du lac St. Mary et l’on aperçoit la route à coté.

Nous c'est le Lac MCDonald qui nous a accueilli, il s'est fait un lien dans ma tête 'Quel hasard tout de même, 2 McDonald dans la même journée   '.
IMG_0534
En 2003, le parc à essuyé un important feu de forêt.
IMG_0549
On ne sait plus où donner de la tête sur cette route; elle est éblouissante et dangereuse! Mon vertige à atteint son sommet (oui le jeu de mot est volontaire...), j'en ai la nausée. Lors d'un arrêt mes jambes claquent légèrement. La parois de la route se jette dans un ravin, qui ma foi je dois avouer, est d'une beauté inouïe.

Des eaux à la couleur enivrante!
IMG_0544
Je suis vraiment triste de quitter cette 'Going to the sun'.
IMG_0555
On sort en prenant une petite route, la West Shore Road qui longe le Lac St Mary pour nous diriger ensuite vers les douanes. Le ciel s'assombrissait rapidement dans cette direction. On a eu de la misère à prendre une décision, on s'habille et on continu? Stop ou encore? On retourne de bord? Ok on retourne de bord... On roule. On se sent coupable, ou niaiseux de ne pas vouloir affronter cette pluie. Bon OK. On arrête. On s'habille. On repart. On a traversé les douanes vers 17H00 sous la pluie torrentielle, même le douanier ne voulait pas sortir de sa petite cabane.

Peu de temps après avoir traversé les douanes la pluie se calme et nous offre ce paysage. Magnifique vue des rocheuses canadienne en Alberta.
IMG_1058
On est prêt pour aller visiter Waterton.
IMG_1057
SAVIEZ-VOUS QUE?
En 1932, le parc national des Lacs-Waterton (Alberta, Canada) et le Glacier National Park (Montana, États-Unis d'Amérique) ont été réunis pour former le premier 'parc international de la paix' du monde.

Sur une longueur de moins de un kilomètre, les collines ondoyantes des prairies se transforment en pics glacés. Nichés entre deux chaînes de montagnes, les trois lacs Waterton sont les plus profonds des Rocheuses Canadienne. Le Parc créé en 1911, recouvre une vaste superficie de plus de 505 kilomètres.

Allez hop! Une petite visite du village qui est très coquet même sous la pluie. Le camping suggéré semble plus que plein, c'est dommage on aime tellement ça monter une tente sous la pluie... On tire notre révérence pour repartir nous trouver un hôtel au sec.
IMG_1060
On couche à Pincher Creek au premier hôtel qu'on a voit, 60 km plus loin du camping... Je suis arrivée transit, mon épaule 'pont de bois' me faisant souffrir et poignet 'patin à glace' me répercutait dans tout le bras. Je devais faire pitié car Martin a pris le premier hôtel du bord et ce, sans égard pour le prix. Pas pire 'pantoute' comme place on a eu le droit à la nouvelle 'aile', un vrai labyrinthe pour s'y rende mais la chambre en valait le coup. J'ai pris un bain et une douche pour mieux me mouiller encore. 

Je dois avouer que ma tétine m'a beaucoup manqué aujourd'hui...   Vraiment pas facile de s'alimenter sans elle.


27 juillet 2009, la nouvelle tétine
On sort de l'Alberta, on fait une courte visite de la Colombie-Britannique pour revenir en Alberta

Levée 07H30
Départ 09H30
Arrivée au Best Western de Banff à 19H30

Temps de déplacement 5H53
487 KM


Après quelques Advil, quelques gorgées de scotch, une bonne nuit de sommeil dans un lit king, je suis en pleine forme au réveil! Allons nous sustenter! On commande le déjeuner standard qui nous arrive avec des drôles d'oeufs jaunes pâles et gélatineux... ????! Tout à coup je m'ennuie du MCDO! Qui aurait cru qu'un jour je dirais ça! Mais ce n'est pas la seule chose de bizarre dans les parages puisqu'il n'y a pas d'essence à la station ensuite il n'y a pas de suprême à la 2e station. Pénurie d'essence et de poules en santé dans le coin?

En route sur la 3 direction le Parc de
Banff on fait un arrêt à Sparwood en Colombie-Brittanique. Nous avons changé de province quelques kilomètres plus tôt. Quelques photos d'usage au camion minier pour parfaire notre rôle de touriste.
IMG_0599
Après la démolition des villes minières historiques de Michel, de Natal et de Middletown, dans les années 1960, Sparwood connaît une croissance rapide. Cette localité est maintenant un centre d'extraction et de traitement de la houille ainsi qu'un centre de loisirs de plein air.

Le trajet jusqu'au parc de Banff fût d'humeur changeante. On a longé le
Kootenay river et le colombia lake... On voit de moins en moins de moto "custom" de plus en plus de motos double-usages et de motos sports.

Depuis le début du voyage que je constate le civisme des automobilistes américains. Si on ne se trouve pas sur une autoroute (dont ils respectent la limite de vitesse) ils se tassent sur l'accotement pour nous céder la place, ce qui est très courtois de leur part.  Dans les zones de construction il ne font pas semblant de ralentir comme au Canada, il le font. Mais nous revoici au pays, ma vigilance à oubliée que les automobilistes canadien sont comme les automobilistes Québecois, sans tolérance pour les motos, sans égards pour nous. Le premier à me rappeler que je suis de retour au bercail me dépasse sur une ligne double pour venir me couper et s'insérer malicieusement entre moi et Martin. Malheureusement, il sera le premier d'une suite d'évènements. Un taxi viendra à ma rencontre en doublant une voiture, il faudra que je me tasse sur l'accotement pour lui céder la place, bref! vous connaissez le topo!
IMG_1061
Las de la route qui nous dévoile rien nous bifurquons pour l'ancien chemin qui longe un peu plus les montagnes, la Warner-Ford Steele road qui retombe ensuite sur la 93 pour le Parc. On a trouvé de belles chutes.
DSCN0811

IMG_1062


SAVIEZ-VOUS QUE?
Un ensemble de vallées, montagnes, glaciers, forêts, prés et rivières recouvrant une superficie totale de 6641 kilomètres carrés fait du parc national Banff l'une des destinations les plus recherchées au monde et reste l'une des destinations touristiques les plus populaires du Canada.
IMG_1051
Banff fut établie dans les années 1880, après la construction du chemin de fer transcontinental à travers la Bow Valley. En 1883, trois travailleurs du Canadian Pacific Railway découvrirent la source thermales du Mont Sulphur. Cette découverte a été le début du parc national Banff, premier parc national du Canada et troisième parc au monde (Yellowstone, aux É.-U. en 1872 comme vous le savez déjà et le Royal National Park, en Australie en 1879). En 1985, l'UNESCO a déclaré le Parc comme faisant partie du patrimoine mondial, en tant que Parcs des montagnes rocheuses canadiennes.

Un premier tour de ville nous amène aux chutes de
Bow River.
IMG_1052
Après un diner-souper au Wild Bill's on est parti à la chasse 'à la tétine'. Nous avons essuyé 4 revers avant que je trouve la tétine tant convoitée dans la dernière boutique où il y avait une possibilité d'en trouver. 10$ pour me redonner enfin la paix d'esprit. Je suis heureuse. J'ai hâte de la nettoyer pour enfin me la remettre dans la bouche. Ah pis tant pis, je suis trop impatiente!

On rencontre plein de Québecois en fait, plein de nationalités se rencontrent ici!!! Il y a même plein d'animaux dans le village. Un beau zoo de culture et d'animaux! On se promène en moto dans la ville, à la découverte de Banff.

On visite les camping, question de principe plus que de volonté... On a fait une belle ascension pour découvrir de magnifiques vues.
IMG_0683

Les animaux sauvages folâtrent dans les vallées, les aigles survolent les Rocheuses et les ruisseaux d’eau cristalline dévalent les glaciers et se vident dans les rivières. On a rencontré un troupeau de Wapiti.
IMG_0664
Voici le Chateau de Banff, vous trouvez pas que Martin semble me dire: 'non on ira pas couché là!'  
IMG_1066
Il pleut encore en Alberta, devrais-je dire plutôt: 'Naturellement il pleut encore au Canada...' sous l'oeil menaçant d'un orage nous avons pris un hôtel, 150$ garage sous-terrain et fil internet disponible. Toute la nuit il a plut, j'ai bien dormi au sec.