v'hé31.com

aventuristes sur 2 roues!

02 août 2009, Anchorage.
EWS: ein? Wayon... stie!

On retourne en Alaska.

Levée 7H40
Départ 09H40
Arrivée au Day's inn de Anchorage vers 18H45

Temps de déplacement 7h13
685Km

La température toujours aussi magnifique.

J'aurais aimé vous dire que nous sommes partie tard car Martin à installé ses freins dans le stationnement du Motel mais c'est plutôt parce que j'ai trainé de la patte. Ensuite ma moto à décidé de m'imiter en trainant de la roue elle aussi, ça ne lui tentait pas ce matin-là, la batterie à plat, on ne sait pourquoi. De plus nos 2 BMW sont synchronisée, un vrai petit couple; leur ampoule respective de la lumière avant ont brulées. On a emprunté les câbles à booster du proprio: quand Martin à connecté la batterie il y a eu d'inscrit sur mon tableau de bord: "EWS." Martin m'a demandé la signification. Morte de rire, comme si je le savais?!  Je lui ai donné la première réponse qui m'a passé par la tête: "ein? Wayon... stie!" Oui je sais "Hein" s'écrit avec un 'h', mais pour le besoin de la cause...

On repart sur la route #01 qui devient la #02 en Alaska (Alaska Highway). Je vous ai pas tout dis sur la Alaska Highway hier donc je continue...
IMG_1136
On arrive aux douanes 30 kilomètre plus tard. Le douanier veux que je ferme mon moteur, Martin essaie de lui faire comprendre que la moto risque de ne pas repartir, le monsieur n'est pas content, mauvaise journée pour ce douanier, il s'est sûrement levé du pied gauche ce matin.

Rendu à Tok on bifurque sur la route #01 pour quitter la Alaska Highway et découvrir la Glenn Highway. Avec ses 528Km de Tok à Anchorage on sera bien servi. Je ne me doute pas, à ce point-ci, que je prendrais vacance à Tok dans quelques jours! The Glenn Highway National Scenic Byway suit un chemin taillé par d'anciens glaciers.

La moitié du territoire se couvre de glace et de neige éternelles, l'autre moitié abrite forêts et toundra et des populations stables d'aigles et de grizzlis.
IMG_1133
Il existe un petit ver long de 2cm qui se nourrit des algues microscopiques des glaciers. Les Alaskiens plaisantent en attribuant la couleur des glaciers au reflet des yeux bleus de ces petits vers. En fait, un glacier ou un iceberg absorbe toutes les couleurs du spectre sauf le bleu qui se répand sur lui et le colore.

A Glennallen, Martin s'informera pour Watson Lake, il fait une fixation aigue sur la forêt de pancartes. De le voir soulagé en apprenant que nous y passerons dans quelques jours, je prendrais la liberté de le taquiner quelques fois avec son "Watson lake".

On se promènera en la compagnie de la Matanuska river sur près de la moitié de sa longueur.
IMG_1129
La forêt boréale au premier plan, constituée d'épinettes rabougrie, laisse la place dans la vallée à une végétation de type toundra.
DSCN0880
Rendu à Anchorage, on fait notre 'classique tour de ville' en moto pour chercher notre petit cocon du soir. On opte pour le Day's inn.

Anchorage est la métropole d'Alaska, près de 40% de la population alaskienne y vit dans ce qui est convenu d'appeler le Cook Inlet. Entourée de montagnes enneigée d'un côté, baignée par des eaux glaciales de l'autre, sa beauté lui a valu plusieurs prix américains mais le mérite revient à son environnement et non à son architecture.

On marchera jusqu'au Phylli's cafe & salmon bake, pour se régaler que dis-je... pour s'empiffrer de crabes et de saumon, j'arroserai le tout d'un vin blanc exquis et Martin essaiera diverses bières locales. L'ambiance est parfaite, un peu 'loud', sous une toile qui protège en cas de pluie et un serveur qui parle français. Voilà, j'étais aux anges. Repue, la marche pour le retour à l'hôtel permis à peine pas de digérer!



03 août 2009, Fishing, if it was easy it would be called catching.
On reste en Alaska.

Levée 8H00
Départ 10H30

Temps de déplacement 5h58
283 miles / 455KM

Souper au Friday's
Arrivée au Best Western de Anchorage vers 22H00

Nous partons faire une randonnée à Seward sachant que nous devrons revenir sur nos pas pour dormir à Anchorage. Demain nous irons chez le concessionnaire pour un changement d'huile de nos motos, aujourd'hui en ce lundi c'est fermée.

Sur la Seward Highway nous longeons le railroad qui a son tour taquine le Cook Inlet, Le parcours donne l'impression de plonger dans l'eau.
IMG_1166
Le Cook Inlet est un large estuaire s'étendant sur 288 kilomètres du golfe d'Alaska jusqu'à Anchorage. Il sépare la péninsule de Kenai de la zone continentale de l'Alaska. Le fond de l'estuaire, au nord, se termine en deux bras, le Knik Arm et le Turnagain Arm, de chaque coté de la ville d'Anchorage.
IMG_1153
Suivre cette route qui courtise le Turnagain Arm fût une révélation, elle est d'une beauté fulgurante. C'est un endroit qui chatouillé mes papillons, qui m'a attendrie, qui m'a émerveillée. Turnagain Arm connait des marées de plus de 10 mètres, c'est la plus grande marée d'Amérique après celles de la baie de Fundy au Canada.  
IMG_1260
Le glacier de Portage, doit son nom au fait qu'il servait autrefois de raccourci entre le golf de Cook et la baie du Prince William. Il permettait de franchir par portage cet bande de terre de la péninsule de Kenaï. Aujourd'hui c'est un tunnel ferroviaire qui remplit cette fonction. Il faut voir ce pur, redoutable et imposant glacier de l'Alaska. C'est le plus spectaculaire des 5 glaciers de la vallée du même nom.
IMG_1140
Type de glacier: glacier de vallée
Superficie du glacier: 30 km2
Profondeur de Portage Lake: 244 mètres
IMG_1139

Le glacier Portage se termine sur un lac couvert d'icebergs, le lac Portage, qui s'est formé au fur et à mesure du retrait du glacier. La glace se détache régulièrement de la tête du glacier, renouvelant
ainsi la population d'icebergs.



Voici un autre glacier qui se situe à la sortie du Glacier Portage, on peut le contempler de loin. Je me plait à dire que j'ai vue un iceberg.
IMG_1149
Whittier est une ville balnéaire pittoresque à quelques 80 km au sud-est d'Anchorage. Accessible depuis la route du Portage Glacier elle est connecté au réseau routier principal par un tunnel de 4 km que se partage les véhicules et le chemin de fer de l'Alaska. Le tunnel est le seul accès à la ville autre que par bateau. C'est la plus longue voie ferrée dans un tunnel en Amérique du Nord! Le tunnel a seulement une voie de large et traverse un glacier. Le trafic ne peut entrer ou sortir de la ville qu'une fois par demi-heure ou aux heures, selon le moment de la journée.
IMG_1146
Lors de notre arrivée au kiosque, la femme nous informe des règlements à suivre pour la traverse de ce tunnel: Traversez les rails à 90 degré. Roulez au centre des rails. Tenez une bonne distance. Roulez à la vitesse qui vous rends confortable. Faites attention au immense ventilateur qui peuvent faire valser vos moto. En cas d'urgence, ne pas paniquer, on viendra vous aider....

Bref, une série de recommandation qui commença à me faire douter de mon intérêt à rouler dans ce 4km étroit, humide et obscure. Elle nous demande de nous déplacer un peu plus loin, nous serons les derniers à passer après le peu de véhicules déjà présents. Je demande à Martin de bien me redonner les consignes de peur d'en avoir manqué une. J'entends soudain la femme qui nous crie de nous dépêcher à partir puisque le train arrive... Non mais elle se fout de ma gueule ou quoi? Disons, que ça réveille une fille et que nous commençons notre virée dans les ténèbres.

Premièrement c'est moins noir que je pensais, mais encore plus frais par contre. Les immense ventilateur n'ont pas fait broncher ma moto, mais m'ont donner la frousse avec leur son lourd, profond, qui gronde. La lumière du train au bout du tunnel qui me fixait me donna des sueurs froides dans le dos. Avancer vers la lumière d'un train n'est pas très rassurant. Naturellement, ce dernier était fixe et attendait notre glorieuse sortie!

La ville de Whittier est sans prétention mais entourée de beaux paysages. Plusieurs glaciers laissent échapper des cascades.
DSCN0993
Nous étions isolé du monde, un minuscule village avec un grand port aux eaux profondes remplit de bateaux.IMG_1218
Nous étions pris dans un écrin de beauté sauvage.
IMG_1147
On a luncher tranquillement au Shiftwater Seafood avec des crabcakes. Le jeune serveur nous a demandé 10 fois si le tout était un notre goût.
IMG_1150

IMG_1152
Enfin arrivé à Seward qui surplombe la Resurrection Bay, un village tranquille le long du golfe d’Alaska souvent agité de tempêtes. Nous l’avons traversé en admirant les maisons colorées à ossature de bois et ses falaises qui s’élèvent vers le ciel en arrière-plan pour terminer notre visite par un petit chemin de gravelle pour tremper nos pieds dans le Golf de l'Alaska, dans l'océan Pacifique.
IMG_1169

IMG_1236
C'était tout simplement divin. Remarquez les montagnes dans les petits nuages tout mignons.
IMG_1155
Retour par le même chemin que je referais encore milles fois, un de mes endroits préféré. Le Sud de l'Alaska est la région que j'ai l'impression d'avoir manqué de temps à visiter. Je crois bien y retourner et satisfaire ma curiosité. Valdez me trotte dans la tête, me chicote.

De retour à Anchorage on a cherché le concessionnaire pour ensuite prendre un souper sympa au Friday's. On a manger un bon steak tout en discutant et en partageant nos impressions de la journée. J'ai pas besoin de vous dire que ce fût une journée exceptionnelle qui restera elle aussi graver dans nos coeurs.

On a dû chercher un hôtel car ils étaient tous plein pour une raison mystérieuse.


04 août 2009, J'ai roulée sur le 0.

Levée 7H00
Départ pour le concessionnaire à 10H30
Départ pour le parc Denali 14H00

Temps de déplacement 4h04
244 miles / 393KM

Souper au Salmon Bake
Arrivé au camping de Denali Park vers 21H30

La température sera encore magnifique, oui je sais il a plut au Québec durant tout ce temps...

Je suis fatiguée le soir en arrivant, mais une bonne nuit de repos me permet de reprendre le dessus. On pourrait appelé ça 'de la bonne fatigue'. Je prends ça relaxe encore ce matin, je me permet même une brassée de lavage, tout en téléphonant à mes parents.

On se dirige chez le concessionnaire, on a pas de rendez-vous et il semble vraiment occupé. Le 'boss' nous apprends qu'il est complet pour les 2 prochaines semaines, il doit dire ça à tout les "globe trotter" juste pour voir nos face flétrirent sous le poids de l'annonce... Naturellement il nous laisse pas en plan, les concessionnaire BMW sont plutôt rare dans le coin.
IMG_1172
Il inspecte rapidement nos bikes, vérifie surtout l'état des pneus et il nous demande de revenir vers 12H30-13H00 mais avant il exige un nettoyage de nos motos. Il nous donne une adresse pas très loin; un car wash à la main.

Martin en profite pour acheter des lumières 'jobber', pas question d'acheter des ampoules BMW car elles sont le double du prix et il a comme théorie que BMW ne fait pas des ampoules!... Argument choc auquel j'ai acquiescé.  En deux trois mouvements les lumières avant sur nos 2 BMW sont changées et nous nous dirigeons vers le grand nettoyage.
IMG_1283
De retour vers midi ils effectuent le changement d'huile en 1hr. Un autre couple est arrivé pour un changement d'huile, après inspection il a conseillé fortement à la femme de changer de pneus et il les envoya au même car wash. Ce fût à mon tour de le conseiller en lui suggérant d'acheter le car wash!!!! Il trouva mon idée très drôle en premier mais après réflexion il l'a trouva pas si bête que ça! Le temps que Martin finisse de placoter avec le gars de Taiwan venu se promener dans le coin, et nous prenons la route vers 14Hrs.

Aujourd'hui au menu la route 01"Glenn Highway" jusqu'à son changement de nom pour "George Park Highway", soit la 03.

Trouvant les boites aux lettres tout à fait marrantes et plutôt désinvoltes, j'en ai photographié quelques unes. Les gens du coin me regardaient un peu bizarrement, suspicieux...
IMG_1287

Avant de partir nous avons fait le plein d'essence, mais nous avons été négligent en omettant de vérifier les prochaines stations à chaque fois que nous en dépassions une. Vous devinez bien le résultat... Martin m'entendit dans ses écouteurs lui demander:

Valérie: "T'es-tu sur la réserve toi?"  
Martin: "Non pas encore, toi oui?"  
Valérie: "Oui, il me reste 30km, c'est quand la prochaine station?"  
Martin: "On est dans une réserve indienne, c'est dans le prochain village"  
Valérie: "Hummm... Bon... Quand je vais arrêter continue et va chercher de l'essence".
Martin: "tu vas rester ici toute seule?"

Sac à papier qu'il a le don de me mettre dans le doute...

Valérie: "Ben oui... pourquoi?"

Il ne m'a jamais donné de réponse, soit qu'il ne m'a jamais entendu ou soit qu'il ne voulait pas me faire peur. De toute manière il était déjà trop tard je commençais déjà à me faire les pires scénario dans ma tête.

C'est ainsi que j'ai roulé sur le '0' pendant au moins 10Km. C'est plutôt stressant comme situation de voir descendre tranquillement les chiffres sur le tableau de bord, s'attendre à tout moment que le moteur toussote et cesse d'avancer me laissant seule dans cette réserve indienne complètement sauvage et sûrement dangereuse que mon imagination avait décidé.

A l'arrivée à la station d'essence il y avait un wanibago de brulé (je vous l'avais bien dit que c'était dangereux dans le coin!) Les gens de la place nous mentionne qu'il a passé au feu il y a pas si longtemps et que les propriétaires ont dû l'abandonné à cet endroit.
IMG_1173
Sur la route il y a eu un gars de Harley qui nous a dépassé vraiment à vive allure. Cet événement fût tellement marquant que les 2 gars en KLR (le gendre et le beau-père) rencontré plus tard le mentionneront eux aussi. J'ai observé attentivement les fossés après ce dépassement fulgurant!

Direction le Park "Denali" qui en mot athabascan signifie 'le plus grand' en référant au Mont McKinley. On s'attend à voir le pic du mont McKinley au travers les nuages ; il y a 20% de chances de le voir en été mais on ne fera pas partie de ces chanceux. Du haut de ses 6 194 mètres, le mont Mc Kinley veille sur le parc national.
IMG_1292
SAVIEZ-VOUS QUE?: En 1896, un orpailleur vit pour la première fois le sommet et lui donna le nom de McKinley en l'honneur du candidat républicain, candidat à la présidence. Depuis, l'état et bon nombre de personnes ou institutions souhaitent redonner le nom original à la plus célèbre montagne d'Alaska mais le fédéral refuse, on se demande bien pourquoi?!...

Le mont présente la face montagneuse la plus haute du monde, bien que le sommet du Mont Everest soit plus élevé sa base se trouve sur le plateau Tibétain lui donnant une réelle élévation verticale d'un peu plus de 3 700 mètres et celui du Mont McKinley est de 4 330 mètres. Lors de tempêtes ses vents dépassent parfois les 200 km/hr. Les sommets jumeaux du mont McKinley ont été escaladés pour la première fois en 1913. C'est une barrière naturelle de 930 km à travers le sud de l'Alaska. Plus de la moitié de la montagne est enterrée sous la neige et la glace.

Les derniers 2000 mètres du mont McKinley sont enveloppés de neiges et de glaces éternelles.À 4 910 km en ligne droite de Montréal, on peu dire que nous sommes un peu loin de la maison...
IMG_1174
Nous arrivons au village du Park Denali où nous soupons au Salmon Bake. Il y a du monde ici!!! La place est remplie, l'ambiance est à la fête... Trinquons nous aussi avant que Martin s'endorme!
IMG_1320
Leur spécialité faire cuire le saumon sur une petite planche de bois.
IMG_1329
Nous nous rendons ensuite au camping juste à l'entrée du Parc où il reste uniquement une place de disponible. Nous la cherchons en vain. Après multiples tergiversations nous "empruntons" un autre endroit. En montant notre motel en toile il y a M. Banjo qui fait entendre sa musique discordante à tout le camping. Il m'énerve au plus haut point, déjà que ma patience s'est éteinte avec la recherche de l'espace de notre abri, l'entendre jouer ce qu'il nomme sûrement musique, fini de mettre ma patience à bout.  J'essaie de rester calme et de respirer par le nez. Pour m'aider j'ai entamé la dernière des 4 petites bouteilles de Scotch que j'avais achetée à Jasper; la Quinta se révéla la meilleure des 4, une note positive pour terminer la journée.
IMG_1175

1453
Il est 22h40 et il fait claire!
Il est 23h00 je suis toute débalancée...
Il est 23H30 il fait encore clair, je dors pas encore... L'avantage c'est que le pipi de la nuit ne se fera pas à la flashlight!
La nuit sera claire et bruyante, les gens en profite pour faire le party puisqu'il clair très tard!
IMG_1347



05 août 2009, Chéri ouvre la fenêtre il y a de la boucane.

Levée 7H00
Départ pour déjeuner vers 8H00
Départ pour Denali National Park vers 09H00
Arrivée à la Cabine de Tok Burnt Paw vers 19H30

Temps de déplacement 6h48
378 miles / 608KM

La température sera toujours clémente mais deviendra lourde de fumée. Sommes parti du camping ce matin pour aller déjeuner au même endroit que le souper de la veille soit au Salmon Bake. Un Déjeuner fort copieux à 2$ le café!

Enfin prêt pour le Parc Denali. Seule une route en cul de sac de 150 KM permet de pénétrer jusqu'au coeur du Parc. Les véhicules ne sont pas autorisés à franchir la barrière qui se trouve au km 24 de la route.
1458
Pour une visite plus approfondie, on doit prendre le bus du parc et réserver d'avance. N'étant pas très autobus "en groupe" et ayant déjà atteint ma limite autorisée de 'tourisme', le prendre était hors de question. L'autre moyen est de réserver un camping situé en haut de la montagne pour un minimum de 3 jours. Alors nous avons fait comme plusieurs et rebroussé chemin n'ayant pas les 3 jours nécessaire pour visiter ce site. Une autre alternative suggérée était de visité le Mont MCKinley et ses environs par hélicoptère, malheureusement les feux de forêt ayant commencé à se faire ressentir, l'idée de s'envoler dans la boucane nous dissuade.

Nous nous dirigeons vers Fairbank plus au Nord, conscients que les feux de forêt y font rage. Sur la route 03, plus nous avançons et plus nous sommes dans le "show de boucane". En Alaska les feux sont libres d'engloutir les forêts autant qu'ils n'attaquent pas les villages.
1467
On voit de moins en moins devant la roue de notre BMW, l'atmosphère est vraiment lourde, il y a peu de circulation, l'ambiance tend vers le cataclysme... Dommage car nous sommes entouré de forêt dites 'impressionnantes'...
1462
À Fairbank nous cherchons le 'Visitor Center' afin de cerner sur une carte tous les sites où les feux de forêt font rage en Alaska. Il est évident que continuer vers le nord est peine perdue. L'étendue des déceptions est limitée puisque le village de Circle est maintenant un village mort et que le Hot spring était juste une option dans ma liste de 'to do'.
1473
Nous voulons évaluer la situation calmement alors on part s'empiffrer de pâtes au restaurant. Je passe mon temps à manger durant ce voyage; je suis LE puit sans fond. En sortant du restaurant l'odeur est insoutenable et de la cendre recouvre nos sièges de moto. Il est impératif de quitter cette enfer et de se diriger vers Tok. Je suffoque, je ne sais pas comment les habitants respirent au travers de toute cette fumée!

Le moral des troupes est bas et pour aider notre humeur je vois Martin se tortiller sur sa moto, en tapant sur toute ses poches... Il a oublier son porte-feuille au restaurant, demi-tour tourné, on se dépêche! Arrivé sur les lieux Martin ressors soulagé me montrant fièrement l'objet mais d'une humeur massacrante!

Dans notre empressement à quitter la ville on fait tout de même un arrêt photo au North Pole pour la maison du père Noël. Je dois avouer que c'est plus un coup de chance car elle était sur notre chemin, jamais j'aurais fait un détour pour quoique ce soit avec toute cette boucane et cette pluie de cendre.
1478
À Fairbank la 03 devient la 02/Richardson Highway. On va longer la Tanana river qui semble bien desséchée. C'est un phénomène que nous avons remarquer souvent. Plusieurs petites rivières sont déshydratées. On prends le temps de chasser nos idées emboucannées en visitant la Rika's Roadhouse, un lieu de rassemblement pour les voyageurs de l'Alaska depuis 1904.
1494
De Valdez-à-Fairbanks les sentiers ont amenés les voyageurs à bord de la rivière Tanana, où ils ont traversé en ferry. John Hajdukovich, entrepreneur yougoslave, envisageait une opportunité d'affaires en achetant un terrain le long d'un poste de traite de fourrures en 1909.
1488
La roadhouse fût construite de rondins qui flottaient le long du fleuve et est devenue un oasis pour les chasseurs, trappeurs, prospecteurs et les voyageurs. Cependant, John a beaucoup d'autres intérêts. Être sédentaire et exploiter une roadhouse n'a pas fait appel à son goût du voyage. Il décide simplement de demander à ses invités de profiter de la maison et, en échange, de laisser un peu d'argent sur la table. Il a entretenue la roadhouse de cette manière jusqu'en 1917 date à laquelle il embaucha une immigrante suédoise nommé Rika Wallen pour faire fonctionner le relais routier. En 1923, elle racheta pour "10.00$ et autres considérations" le relais qui a été nommé "Rika's" suivant la coutume locale. Rika exploita le relais routier à travers les années 1940. Le relais routier a été rétabli à la fin des années 1970 par l'État de l'Alaska et est cotée sur le Registre national des lieux historiques.
1496
La Delta Jonction est la véritable fin de la route de l'Alaska, elle est également le site d'une station de maintenance permanente pour l'oléoduc trans-Alaska. Delta Junction, s'appelait à l'origine Buffalo Center et a été un camp pendant la construction de la route de Richardson. Le Richardson a été une route carrossable au début des années 1900 mais a été amélioré pour permettre la circulation automobile dans les années 1920.
1504
Dans les années 1980, la construction du pipeline terminée, Fort Greely a été progressivement fermés. Une nouvelle autoroute, l'autoroute George Parks, a été construit entre Anchorage et Fairbanks. Cette autoroute a suivi la voie de chemin de fer et est une route plus courte pour les automobilistes circulant entre Anchorage et Fairbanks que la route et Richardson Glenn Highway. Beaucoup de voyageurs utilisent la nouvelle route, sans passer par Delta Junction. Ces événements ont entraîné un déclin dans l'économie du Delta Junction. Aujourd'hui elle tente de développer de nouveaux moyens économiques pour soutenir sa croissance.

On continu sur la 02/Alaska highway et la Richardson Highway deviendra la 4. Cherchez pas à comprendre!

Seulement 50 kilomètres avant d'arriver à Tok (jonction entre la 02/Alaska Highway et la 01/Glen Highway) le ciel se libère et nous voyions plus loin que le bout de notre nez. Nous prenons siège au cabine de Burnt Paw où le décor est relaxant et la propriétaire très joviale et sympathique.
1511
Petit détour au liquor store du coin pour l'achat d'une bouteille de vin blanc dégustée sur le perron et d'une bouteille de Captain Morgan en back up.
1519

Cette soirée charmante passe très vite, le moral est de retour. On va faire dodo vers 22h30, merci bonsoir.



06 août 2009, Il pleut il mouille c'est la fête à la grenouille...

La température est morose.

Encore fatigué, on se lève en trainant des pieds, on aurait dit que l'on savait à l’avance ce qui nous attendait en ouvrant les rideaux. De la pluie... et est-ce de la brume ou de la fumée qui voile le paysage? J'ouvre la porte, l'odeur m'agresse. Triste, je la referme. La fumée nous empêche de profiter de la vue, nous harcèle, nous empeste. On décide de se reposer toute la journée.

Après le déjeuner fort copieux de waffles on étudie notre retour et on constate qu'on peut prendre une journée de 'jeresteenpyjamaaulit'. C'est dure de prendre la décision de ne rien faire pendant une journée. Les remords nous tenaillent pendant quelques instants. Pour être convaincue je m'informe de la météo à la propriétaire qui a accès à l'internet. De la pluie pour aujourd'hui, dégagement demain. Pour la progression des feux de forêt tout est une question de direction des vents. Aujourd'hui avec cette température, le vent est assez nul et tout les environs sont pris dans cet étau de boucane. Demain il annonce plus beau et les vents risquent de nous aider. Le choix est fait, on fera du 'jeresteenpyjamaaulit'.

Martin est définitivement tombé en amour avec chiots huskies de la place. Je crois qu'il leur paye une petite visite à toute les heures, pauvres chiens ils n'ont pas le temps de dormir entre 2 visites! Une chance que Martin n'avait pas un side car il serait reparti avec un puppy qu'il vendait seulement 175$. Je dois avouer qu'ils étaient vraiment craquants.
1532

Ici les toits on du gazon, donc il faut les tondre . Tout respire l'écolo! J'y suis vraiment bien. On flâne toute la journée. Martin se connecte sur la grosse boite carré qui transmet des images et moi je fais le koala, je m'agrippe après mon lit et je grignote..