v'hé31.com

aventuristes sur 2 roues!

07 août 2009, Chicken.
J'haie ca morver du nez

Levée 7H30
Départ pour le top of the world 09H15
Diner/souper à Dawson avec le couple français
Départ vers le cercle polaire 15H15
Arrivée camping Engineer vers 20H30

Temps de déplacement 6h25
538 km

Température grisonnante et frisquet.

À Tetlin jonction on grimpe sur la 05/Taylor Highway pour arrivée à Chicken au kilomètre 107.5.
1540

Chicken est classée comme ville fantôme des États Unis. Deux boutiques de souvenirs, un bar, un resto, une drague qui a permis d’extraire tout l’or, et un mini aéroport. Ici habitent 21 personnes en été et 6 en hiver, sans blague! et c'est plus populeux que Eagle Plains qui a une population de 8 personnes.

Chicken est devenu un centre minier en plein essor au début du siècle dernier, les premiers prospecteurs ont fondé une ville de tentes. Le Ptarmigan, genre de perdrix local bien grasse et savoureuse, partageait le territoire.  Les mineurs admirait tellement cet oiseau qu'ils ont voulu nommé leur ville comme lui mais les gens ne pouvaient pas s’entendre sur l’orthographe du mot. Donc ils se sont mis d’accord sur Chicken, plus simple... Oui oui, ça aussi c'est vrai!

À la station d'essence de Denali Park un français avait demandé à Martin comment fonctionnait les pompes avec la carte de crédit. Après un petit cours 101 et une description fidèle de notre parcours nous leur avons souhaité bon voyage. On les rencontrera à nouveau ici et plus tard à la douane, à cette dernière il faudra que je leur crie de rester dans leur voiture sous la demande de la douanière qui commençait à paniquer. Il faut mentionner que ce couple français ne parle pas l'anglais. Non non, même pas: yes, no, toaster!! ... Comment ils se débrouillent? J'en ai aucune idée. Par gestes j'imagine.

1542

Les Yukonnais l'appelle le mile 60, pour les habitants de l'Alaska c'est la Taylor Highway, mais pour tout le monde qui a conduit cette belle route, elle est connu comme le "Top of the World," celle qui rejoint le territoire canadien Yukon. Cette route 'supposément spectaculaire' de 127 km est fait de gravier de Dawson city à sa jonction avec la Taylor Highway. Il semble que la vue est magnifique notamment sur les Monts Ogilvie mais nous, on y voit rien, trop emboucanné. Triste.
1544

À quelques reprises, pour nous taquiner, on aperçoit un bout d'horizon. Vous comprendrez que puisque nous y voyions que dalle on a pas pris de photo.

La route est par bout étroite, elle n’a pas d’accotement et en plus elle a plusieurs courbes et côtes. Un mélange parfait pour une journée sans vision! La fumée est tellement opaque que dès fois je dois ralentir pour percevoir ce qui se passe devant moi. Oui, je sais les photos ont rien à voir avec ce que j'écris...
1550

Little Gold Creek est situé à une altitude de 4127 pieds. Comme il est juste un poste de douane et que la route est fermée une fois que la neige s'y installe, il n'y a pas de résidents permanents. Dans une année moyenne, la route est ouverte du 15 Mai au 15 Septembre mais son ouverture varie selon les conditions météorologiques et les budgets des ministères de la voirie des deux côtés de la frontière. À l'ouest, se trouve le poste des douanes américaines, nommé Poker Creek.
1553

Quand on traverse au Yukon la route devient la 09 qui à Dawson deviendra encore une 02 mais dans ce cas-ci se nommera la klondike!  On prendra le ferry pour traverser la large rivière Yukon jusqu'à Dawson City.

SAVIEZ-VOUS QUE?:  L'histoire du Yukon est étroitement liée à la ruée vers l'or du Klondike. Le 17 août 1896, George Carmack découvre de l'or dans le ruisseau Bonanza... cette découverte marqua le début de la plus grande ruée vers l'or de tous les temps. Après des siècles de paix et de tranquillité, les Autochtones voient leur territoire envahi par les prospecteurs!
1558

La ville a encore l’atmosphère d'antan. Tous les chemins sont de gravelle et les magasins, 'saloons' et maisons en bois sont toujours pourvus des façades typiques de cette époque.
1559

Enfin il fait beau, beaucoup moins de fumée. On respire de soulagement. Après avoir pris un bon repas, on décide sur un coup de tête de partir pour camper sur la Dempster. Une petite épicerie et nous voilà parti pour l'aventure.
1560

Il faut mentionner que notre frustration de ne pas avoir vue la Top of the World, et l'annonce de la pluie pour le dimanche, nous motivent. Il est reconnu que faire la Dempster détrempée n'est pas une bonne idée. En partant aujourd'hui on évitera la pluie de dimanche et nous gagnerons une journée ce qui nous permettra peut-être d'aller refaire la Top of the World dimanche sous un ciel clair.

Commencé en 1959, la route Dempster a finalement été achevée 736 kilomètres plus tard à Inuvik en 1979. Elle a été ainsi nommée en l’honneur de l'inspecteur William John Duncan Dempster de la GRC.
1566

La route est belle, on est dans une vallée et les montagnes nous saluent bien haut. Je me dis que finalement la route Dempster n’est pas si pire que ça. Il suffit de garder une vitesse constante qui se situe entre 90-100 km ce qui nous permettra d'économiser l’essence pour nous rendre à Eagle plains et épargner nos pneus Tourance qui ont déjà bien du vécu.
1568

Du kilomètre 0 à 73 nous sommes dans la région du North Klondike. La route de Dempster traverse trois éco-régions, bien que le paysage ne change pas beaucoup et que l'apparence semble très semblable à partir de l'autoroute. Au kilomètre 38 on commence à contempler les effets de la glaciation. Les pics des montagnes en forme triangulaire, les monticules de gravats et de crêtes aux parois abruptes.  J'avais envie de me balancer entre les pics des montagnes... Au kilomètre 74 on aperçoit la ligne d'horizon dentelé de la Tombstone Range. Le relief impressionnant de Tombstone marque donc le passage de la forêt au monde subarctique où règne la toundra. Au kilomètre 132 débute la Taïga Range. Plonger au cœur de la toundra nous dévoile une nouvelle perspective sur la profondeur d'un paysage. On se sent seul.

Au kilomètre 194 on prend terrain de camping au Yukon government Engineer Creek Campground. L'endroit est charmant.
1586

Ce soir là le soleil nous a joué un tour, il a fait semblant de se coucher. Le repos va tarder à venir, il fera clair presque toute la nuit.
1576



08 août 2009, Chéri ferme la lumière je veux dormir.

Levée 7H00
Départ vers 08H45
Arrêt déjeuner - diner Eagle Plains
Départ vers le cercle polaire 11H45
Retour à Dawson vers 19h30

Temps de déplacement 7h48
659 km

On se réveille un peu magané de la nuit éclairée.
1702

Ce matin il fait assez froid mais le ciel est dégagé.
1607

La route me semble longue pour aller prendre mon café du matin à Eagle Plains. C'est au kilomètre 371 que je suis arrivée frigorifié au resto-motel. Une chance que le paysage en vaut le détour. Après un copieux déjeuner nous sommes prêt à attaquer le Cercle Polaire qui se trouve à seulement 35 Km.
1601

Dans le restaurant du motel on peut lire et voir les photos de 'lost patrol', voici la minute historique.

"Le 21 décembre 1910 une patrouille de rangers quitte Fort McPherson, constituée de quatre personnes et de trois attelages de chiens. Ils ont pour but d'atteindre Dawson afin d'y acheminer le courrier. Mais la progression est rendue très difficile par de mauvaises conditions et non seulement l'expédition prend du retard mais elle se perd sur la Little wind river à la recherche de Forest creek. Les vivres diminuent dangereusement et le chef Fitzgerald s'entête dans ses erreurs.

Le 18 janvier ils décident de rebrousser chemin, ils abattent les chiens pour se nourrir et sont à bout de force. Finalement ils abandonnent les traîneaux et poursuivent en raquettes. Kinney et Taylor, épuisés, sont laissés à un camp fixe, tandis que Fitzgerald et Charretier décident d'aller chercher les secours. Kinney mourra de froid et Taylor se suicidera avec son fusil. Fitzgerald et Charretier ne parviendront jamais à Fort McPherson, ils mourront de froid et d'épuisement aux alentours du 14 février à 80 km du but."


Je suis prête pour le 2e départ de la journée. Lors du déjeuner la température a eu le temps de se réchauffer en même temps que nous. Une longue ligne droite et des montagnes en fond de paysage, c'est la vue typique de la route Dempster qui nous mène vers la frontière mythique du Cercle polaire Arctique.
1639

66°33'39" de Latitude Nord, qui marque la limite à partir de laquelle le soleil est présent au dessus de l'horizon pendant 24 heures, au solstice d'été. Au solstice d'hiver, c'est le contraire, au nord de cette ligne la nuit polaire est permanente au moins 24 heures.
1622

Nous avons atteint notre objectif. On est satisfait du 'devoir' accompli. Naturellement on pourrait se rendre jusqu'à Inuvik mais par choix on a décidé de laisser faire .  C'est trop loin pour l'aller-retour et honnêtement ça fait plusieurs kilomètres de toundra que nous avons saisi la 'complexité' du paysage. De plus, aucun animal c'est pointé le bout du nez. Que personne ne me dises que les caribou sont plus au Nord!
1653

Au-delà de la vallée déserte que nous surplombons, les montagnes présentent par endroit un relief aux formes arrondies, une symphonie de courbes.
1699

1635

Les incendies de forêt sont fréquents dans l'intérieur sec du Yukon. Ils sont souvent causés par la foudre des orages, il y a beaucoup de restes de ces incendies de forêt le long de la route, certains remontent à plusieurs décennies. Ces incendies, qui nous semblent catastrophiques sont, à long terme bénéfique pour de nombreuses plantes et animaux. J'apprécie beaucoup le retour vers Dawson, la température est douce et l'horizon dégagé ce qui nous permet de profiter beaucoup plus des paysages qui nous entourent.
1648

Arrêt à la scenic view où la veille on ne voyait pas grand chose.
1658

L'empilement de pierre que vous voyez sur la photo est un inukshuk. Sa forme et sa taille peuvent varier.
1665

SAVIEZ-VOUS QUE?: En inuktituk, le mot inukshuk signifie à l'image de l'homme. L'inukshuk est généralement construit de pierres placées de manière à ressembler à un être humain.  Il sert tantôt de point de repère ou d'identification de cache à nourriture, tantôt d'aide pour la chasse au caribou. On peut retrouver, dans le Grand Nord, des inukshuks vieux de plus de mille ans.

Depuis quelques années, l'inukshuk est devenu un symbole. Il a été reproduit à maintes reprises, notamment sur le drapeau du Nunavut, sur un timbre de 0.47$ de Postes Canada. De plus, un inukshuk a été érigé dans le hall de l'ambassade canadienne à Washington et les soldats des Forces Armées en ont construit un en Afghanistan en mémoire des quatre soldats morts accidentellement. Tant pour le Canada que le reste du monde, l'inukshuk est devenu un symbole de fraternité, d'entraide et de solidarité. Sur la scène internationale, le Canada est désormais représenté autant par l'inukshuk que par la feuille d'érable.

De nos jours, il en subsiste encore sur les collines, dispersés ici et là sur la terre gelée, visibles à des kilomètres.
1662

Un des meilleurs endroits pour voir les caribous au Yukon est le long de la route Dempster.  La harde de la Porcupine qui compte quelques 120 000 caribous des toundra traverse habituellement la route au printemps et à l’automne, et en hiver on peut voir les caribous broutant le long de la route.

En revenant j'ai vu un grizzli, je le trouvait petit donc je croyais que c'était un ours noir.  
1675

Les décors changent souvent et radicalement on passe de la montagne aux grosses roches qui jouent à cache-cache dans les nuages à l'environnement lunaire...
1687

Il y a toute ces odeurs distinctes d'un endroit à l'autre; ici c'est le parfum des épinettes et la bonne odeur de terre qui se dégage de la toundra. Le Territoire du Yukon tire son nom de Yu-kun-ah, un mot de la langue des GWICH'IN désignant la « grande rivière » qui draine presque tout son territoire (Je me répète-tu moi là? Est-ce que je radote? J'pense pas, on continue...)

Vers la fin de notre trajet les montagnes nous ont offert leur plus beaux atouts.
1692

À vouloir économiser l'essence et les pneus sur la gravelle il fallait bien que Martin fasse une crevaison entre la station d'essence et Dawson. En 2-3 mouvement la crevaison est réparée et nous repartons pour Dawson.
1705

On prends place au Eldorado hôtel qui à une jolie façade. Les chambres sont plutôt rares dans cet hôtel mais on a un forfait pas trop dispendieux, je comprend vite pourquoi, la chambre n'est pas à même l'hôtel mais plutôt à la bâtisse adjacente qui elle n'est pas jolie du tout. Je me renfrogne, frustrée de m'avoir fait avoir.
1707

1721

1718

1716

Le drink de l’orteil…
Arrivé à l'hôtel quelle fût ma surprise de constater qu'il y une file d'attente pour avoir l'honneur de déguster ce drink! Vous connaissez déjà mon appréhension pour les files d'attente. Je m'assoit sagement au bar en attendant que la barmaid daigne me regarder. Martin se mélange à la foule pour étudier la 'technique'. Plusieurs minutes s'écroulent et la barmaid m'ignore toujours, la foule encourage la femme qui n'ose pas boire dans le verre contenant le fameux orteil. Martin vient me rejoindre et me demande plus la centième fois si je veux le faire. Je lui répète sur un ton exaspéré (plus par la barmaid qui m'ignore que par l'incertitude de Martin) que je vais le faire. La femme se décide enfin, la foule est en délire et moi j'attends toujours mon scotch.

Un homme s'installe à la table, les encouragements recommencent, quelques instants d'intrigue et il le boit lui aussi. La foule entre encore dans un délire. Moi je ne suis vraiment pas contente. J'ai beau faire signe à la barmaid mais je demeure invisible. Je me retourne et constate que le capitaine passe ladite orteil dans la figure de l'homme qui se laisse faire. Il répètera ce geste à quelques reprises sur ces prochaines victimes. Tellement exaspérée de me faire bouder par la barmaid et franchement dégouté par le geste disgracieux du capitaine, dès que je vois Martin qui s'approche de moi pour décliner l'offre de boire le verre je me lève pour prendre la sortie du bar. Non, mais quand même! J'étais bien prête à boire dans un verre avec une orteil mais de là à me faire taponner la face avec par un étranger, je passe mon tour!  Martin est bien d'accord avec moi et je dirais qu'il semble même soulagé.

Déçue de ne pas avoir eu droit à ma lapé de scotch on s'en retourne se coucher dans le motel aux fausses allures.


09 août 2009, Faro.

Levée 10H00
Départ pour Faro vers 13H00
Arrivée au Motel de Faro vers 18H30

Temps de déplacement 5h33
540 km

La température est encore froide au départ mais elle se réchauffe assez rapidement.

Les matins sont de plus en plus difficiles. J'ai jamais été une lève-tôt si je n’ai pas une bonne motivation. On fait encore la grâce matinée, on s'est levé très tard, on a ramassé nos choses et libéré la chambre pour 11H00. On a pris notre temps pour déjeuner. J'ai une overdose des déjeuners de restaurant. Aujourd'hui ce n’est pas une bonne journée pour moi je souffre d'un gros mal de ventre. Nous sommes partis faire une petite marche dans le village pour acheter mon collier représentant un inukshuk et les stickers.

Martin aime les pompes à essence, dans une autre vie il devait être pompiste!
1722

Vers 13H00 on quitte Dawson.
Le trajet a commencé à nourrir nos yeux après la jonction de Carmack endroit où l'on change pour la Robert Campbell - Yukon Hwy 4 qui est une route de 582 km. Aujourd'hui, Carmacks est un centre de services routiers. On roule sur un petit bout en terre battue qui viens juste de se faire mouiller et ensuite sur un chemin de gravelle. Un court plaisir pour retourner sur l'asphalte.

Voici le little salmon lake. Du mauvais temps d'un côté et du soleil de l'autre. Beau contraste.
1731

Voici les nouvelles que l'on pouvait lire sur CBC news le 05 août soit 4 jours avant notre passage:

People living near Little Salmon Lake in central Yukon are preparing to leave the area if a nearby forest fire approaches their homes. Yukon wildfire officials issued an evacuation alert for Little Salmon Lake on Tuesday, putting several dozen residents on notice that they may have to flee if the 18,500-hectare blaze makes a run into the area. The Little Salmon Lake blaze is burning about 65 kilometres northeast of Carmacks, and about 40 kilometres from the closest property along the lake and the Magundy River.

As many as four helicopters and 44 firefighters were working on the wildfire Tuesday. Hot, dry and windy weather persisted across the Yukon. The Little Salmon Lake fire is one of 59 wildfires currently burning across the Yukon.


Nous avons vue de grandes parties de montagnes dévastées par les flammes. Il restait des relents de fumée et des pancartes laissées pour compte sur la route qui annonçait les feux et les conditions routières difficiles.

Aujourd'hui nous avons vue un renard et un ours noir. Durant notre voyage on a traversé plusieurs régions qui nous offraient la possibilité de voir différentes espèces d'animaux sauvages, mais on a pas eu beaucoup l'occasion d'en voir.

La ville de Faro a été créé en 1968 en tant que ville d'exploitation minière en soutenant une des plus grandes mines de plomb-zinc dans le monde.
1740

Aujourd'hui, Faro, n'est plus une ville en plein essor, elle est même très tranquille. Quelques visiteurs font rouler la place.  Alors on soupe vite fait à l'hôtel, Martin prend le menu du jour, des mets chinois!!! Notre chambre d'hôtel correspond à une petite suite vieillotte; chambre, cuisinette et salle de bain qui servait autrefois de pieds à terre aux prospecteurs. J'en profite pour faire du lavage. Nous avons une journée d'avance. Du moins en théorie.

Demain nous attends 440km de route non asphaltée. J'ai bien hâte de voir l'état de cette route. En espérant le beau temps.


10 août 2009, Chéri monte le chauffage il fait frette!

Levée 08H00
Départ 10H00
Arrivée à Watson lake vers 17H45 au motel de Belvedere

Temps de déplacement 5h46
454 km

Frette pis pluvieux. Il a arrêté de mouillasser 1H00 avant d'arriver à Watson.
1764

Nous quittons Faro en panne d'électricité pour aller mettre de l'essence à Ross River à 10 km de la route. Une ville fantôme, une station d'essence délabrée qui a uniquement une pompe qui fonctionne, l'autre est en morceau.  Il faut deviner l'endroit où il faut payer et quand on ose ouvrir la porte on rencontre un endroit triste et sombre.

SAVIEZ-VOUS QUE?: La piste "Canol Road" la route 06, tire son nom de l'abréviation de "Canada Oil". Elle suit le parcours d'un pipeline dont le coût a été de 134 millions de Dollars. Construite en 1944 en urgence par les Américains pour transporter le pétrole de la rivière Mackenzie jusqu'à Whitehorse pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle parcourt 925 km au travers des Rocheuses! Sa construction fut une véritable épopée. Les ouvriers travaillaient dans des conditions extrêmes, jour et nuit par -50°, afin de poser le pipe-line dans les délais les plus courts. En fin de compte elle ne fut exploitée que pendant quelques mois. Cette piste n'est pas déneigée, c'est une route d'été seulement, et il n'y a aucun service ou équipement au delà de Ross river. Néanmoins cette route permet d'éviter un large détour entre Whitehorse et Ross River. Si je fais mention de la  Canol Road c'est qu'elle passe par Ross River.

À partir de Ross river sur la Robert Campbell Highway, 400 kilomètres de rien, seulement un camping à 100 km avant d'arriver à Watson, pas d'essence, rien, que des montagnes et d'innombrables lacs. De l’eau, encore de l’eau, partout de l’eau, le Yukon, avec sa myriade de rivières tumultueuses et de lacs aux eaux cristallines, et moi qui aimes tellement l'eau.
1755

Voici la très belle rivière Frances qui serpente dans cette magnifique gorge sous le pont.
1750

Le chemin est sûrement très agréable quand il ne pleut pas. Une belle route de gravelle bien entretenue. Il fallait faire attention car une bonne partie de la route venait d'essuyer une pluie et elle était recouverte de cette mince couche de glaise qui nous fait déraper facilement. Très glissant. Mais moi je m'en fout, je me concentre sur mon
épaule pont de bois et mon poignet patin à glace qui me font souffrir par cet température humide qui nous traverse les os.
1763

Sur la route, venant en sens inverse, nous rencontrons un Californien en VStrom, il semblait bien allégé de nous dire de faire attention car il avait glissé 2 fois. Pauvre lui, la tâche de relever sa moto qui était paquetée tout croche à dû être pénible. On a pu observer ses traces de dérapage dans une zone de construction qui était bouetteuse. Il a dû trouver le temps long car il débutait une route beaucoup plus glissante que celle-ci qui commençait à s'habiller de garnotte.
1762

Watson Lake est près de la rivière Liard, à la jonction de l'autoroute Robert Campbell et l'autoroute de l'Alaska. À Watson lake nous avons ENFIN visité la forêt de pancartes.
1771

Cette forêt de pancartes a commencé avec Carl K. Lindley, un ingénieur de l'armée américaine qui avait le mal du pays et qui travaillait sur la route de l'Alaska en 1942. Il a cloué une pancarte montrant sa ville natale de Danville, Illinois. Il a parti une mode qui se poursuit aujourd'hui.
1768

Le 20 Juillet 1990, Olen et Anita Walker, de Bryan, Ohio placait la 10000e pancarte. Carl K. Lindley et son épouse ont visité le site en 1992, 50 ans après la première pancarte érigée.
1765


Aujourd'hui, la ville de Watson Lake gère le site.

Nous avons pris chambre au seul hôtel du coin. On a fini le souper-buffet avec un camionneur québecois qui nous raconta plein d'anecdotes. Très sympathique.

Il est 8H20 je vais me coucher tôt.