v'hé31.com

"If you don’t fit in anywhere else, you’re welcome here"

Avant propos


Un doux rêve que l'on berce... Un lieu lointain qui nous fait parler, imaginer, croire. Chacun à sa destination qui lui permet, en se fermant les yeux, de partir ne serait-ce que quelques instants, loin dans son imaginaire. Les Rocheuses, ces grandes dames qui me font chavirer par leur imposante stature, leurs formes douces, apiques, timides... Celles qui me donnent le vertige! Et l'Alaska! Le pays de l’immensité, où la nature est seul maître. Mon rêve devenu réalité. Une rencontre avec la grande faune sauvage, au cœur de paysages à la démesure spectaculaire.

On a travaillé ensemble à mettre les éléments en place. Ce ne fût pas une tâche facile; mes dates de vacances étant difficile à arrêter, mon horaire qui ne cesse de changer, ma moto qui a un problème technique qui n'a pas été résolu et ce, sans parler du temps pour préparer le voyage, les achats, les recherches etc... Martin de son côté devait terminer de réparer sa GS (Sexy) qu'il utilisera pour le voyage en Alaska et finir de réparer ses 2 autres motos (la 650 et la KTM pour une randonnée en Abitibi quelques semaines avant notre départ). La tension était palpable... N'étant pas très chanceuse de nature, je me disais que le voyage allait tomber à l'eau, que les motos seraient pas prêtes.  Martin à vraiment travaillé fort pour que toutes les motos soit remise sur pieds, il restait que la mienne avec son problème de idle, qui fera le voyage ainsi... advienne que pourra!

Maintenant que je peux en décrire les beautés majestueuses, que je peux vous raconter comment je me suis sentie, que je peux vous allécher avec les odeurs des grands espaces... je vais essayer de vous raconter ce qui m'a fait vibrer, ce qui m'a touché... Je vais vous faire le récit de notre aventure, notre périple, de mon rêve... Un rêve accomplie!


18 juillet 2009, le kilomètre zéro
Aujourd'hui nous avons traversé 3 états soit New-York, Pennsylvanie et l'Ohio et 2 provinces; le Québec et l’Ontario.

Levée 5H15 (mais moi je voulais me lever à 04H00)
Départ 08H00 (mais moi je voulais quitter vers 06H00)
arrivée à 22H30 au Days inn à Conneaut en Ohio (mais Martin voulait se rendre à Cleveland)

Temps de déplacement 9H55
896 km

Température 20C, pluvieux au départ pendant 45 minutes, nuageux, soleil sur le bord du lac Ontario, percé de soleil rendu à Niagara Falls et nous sommes arrivé sous la pluie battante à Conneaut.

Mon objectif premier est de partir tôt, vers 06H00AM, question de quitter le plus vite possible Montréal pour que je me sente en vacance. Pour partir très tôt, généralement ça prends quelques aides; comme premièrement un réveil matin (pour ceux qui réussisse à dormir malgré les papillons qui ne cessent de voler dans leur estomac) et deuxièmement être prêt. Juste pour briser tout de suite ma nature 'miss organisée' et foutre la paix à Martin durant le voyage avec mes 'deadlines' et mes manies d'horaires orchestrés, j'ai abstenu ma main de programmer le réveil. Donc, mes petits papillons me réveillent tout de même assez tôt, même très tôt. Je les laisse parcourir mon estomac en espérant que ça me donnera pas mal au coeur et que ça ne retarde pas notre départ, ça serait bien le comble! Délicatement et très timidement, dans le genre de "Let's go Martin réveille-toi" tout en le brassant délicatement en le jetant en bas du lit, nous sommes debout en un temps record. Ouverture du rideau, "ah nous sommes encore au Québec car il pleut."

Bon on va commencer par les bonnes nouvelles; les motos ne se sont pas faites volé durant la nuit, ça ne m'aurait pas surpris... Et je n'ai pas faim, j'ai trop mangé de papillons, tant mieux on va économiser du temps. Tout est sous contrôle. Respire par le nez, reste calme, pendant que Martin fini les derniers détails. Lesquels me demanderez-vous? Je ne sais pas, mes papillons ont délaissés mon estomac pour monter et envahir mes yeux, je ne vois que de la brume... On prend le temps de bien faire les choses et même de sacrer après le système de télécommunication qui ne fonctionne pas très bien. Sans avertissement, sans qu'on ne touche à rien, le système de communication fait
HIIIIIIIIIIIIIIIIIII dans nos oreilles! L'avantage c'est que ce bruit strident à fait fuir mes papillons. Êtes-vous encore là? Je vous l'avais dis que j'allais m'étaler sur mes émotions... On part enfin, tant pis pour le système de communication on se parlera en arrivant en Alaska...  

La route est belle, à vrai dire elle est magnifique car il pleut et dès fois ça fait encore
HIIIIIIII dans mes oreilles et ma moto commence à avoir des problèmes avec la poignée de gaz, bref tout va bien, je suis d'une humeur très cordiale surtout que j'ai tellement bien dormi la veille et que je suis tellement bien reposée et que j'ai tellement bien déjeuner ce matin. Ça continu à très bien aller car nous arrêtons nous sustenter dans un rest area de la 401 en Ontario juste avant Kingston. Chouette un Tim Horton! J'adore les Tim Horton car ils font du café qui ne goûte rien et ils vendent des beignes qui me font grossir du postérieur. De plus, celui-ci à sûrement quelque chose de particulier car il y a une file d'attente monstre... Bon, on va mettre quelque chose au claire; j'aime pas la foule et je n'aime pas les files d'attentes, je vais ailleurs dans ce temps-là, mais présentement il y a pas vraiment de "ailleurs" si on veux demeurer sur la 401 et avancer.

On traverse les douanes. Martin, qui a des problèmes avec les autorités me talonne pour que je lui donne son passeport bien longtemps au début de la file d'attente, car bien sûr qu'il y a une file d'attente, ça ne pouvait pas bien aller tout de même! Il me récite tout ce que je dois dire au douanier, tout ce que je dois faire: "enlève tes lunettes soleil, de toute manière il ne fait pas soleil, enlève ton casque, même si tu n'es pas peignée c'est pas bien grave tu peux pas être plus laitte que sur la photo de ton passeport"... Go il avance, il parle au petit monsieur, c'est long et moi j'ai envie de pipi. C'est mon tour. Enlève les lunettes, enlève le casque, je lui fais mon plus beau sourire, et allez hop c'est fait on est rendu aux states.

Rendu à Watertown on embarque sur la 3 qui est le
seaway trail qui longe le St-Laurent, le Lac Ontario, Niagara River et le lac Érié. On se trouve un beau petit coin pour relaxer et apprécié le beau temps et cette immense flaque d'eau. Moi j'aime ça l'eau.

SAVIEZ-VOUS QUE? (vous allez en avoir de temps en temps c'est comme une petite pause dans mes états d'âmes pour vous instruire un peu...)
Il y a sur le chemin Seaway Trail 25 phares à New-York et 3 en Pennsylvanie. Que même si ces phares ne sont pas avec toutes les accommodations vous pouvez passer la nuit à l'un de ces 3 endroits:
1-Thirty Mile Point Lighthouse a Golden Hill State Park, Barker, NY au Lac Ontario
2-Selkirk Lighthouse à l'embouchure du the Salmon River au Lac Ontario, Port Ontario, NY
3-Tibbetts Point Lighthouse Hostel à l'embouchure du confluent de la rivière du St-Laurent et Lac Ontario, Cape Vincent, NY

Voici la marina
01M-Lac+Ontario+marina_001

Martin qui s'instruit un brin.
02M-Lac+Ontario+Martin+se+cultive

Même si ma moto va pas bien, je ne le dis pas et je fais semblant que tout roule.
08M-Lac+Ontario+Lakeside+Beach+state+park

Il fallait bien que je passe par les
chutes Niagara puisque moi j'aime ça l'eau...  Mais je suis un peu inquiète ma moto me donne du trouble quand je lâche la poignée du gaz pour embrayer; le idle s'énerve, et bien oui encore un problème de Idle... Pour être précise, car il faut bien que je le sois quand je parle de moto sinon je vais me faire arracher les doigts du clavier... quand je lâche la poignée du gaz, je shift pis là ça fait WWWEINNNNNNNN avec le idle qui monte pendant 1 sec. approx et ensuite il redescend et je peux donner du gaz et continuer à rouler. C'est plutôt désagréable vous me direz, oui moi aussi je trouve ça. Le plus troublant c'est que c'est un problème nouveau et je me suis dis que la moto allait sûrement rendre l'âme bientôt et que mon voyage serait à l'eau, et dans ce dernier cas: je n'aimerais pas l'eau... C'est plus fort que moi, il faut que je me libère et j'en glisse un mot à Martin. Il me regarde et me fixe droit dans les yeux et il affirme: "Tu prendras ma moto tantôt." Très bien mais ça ne règlera pas le problème.

SAVIEZ-VOUS QUE?
Les
chutes du Niagara relient le lac Erié au lac Ontario. Avec un débit de plus de 2800 m3 chaque seconde, elles sont les chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord et certainement les plus connues à travers le monde.

Elles sont en fait triples :
- Le fer à cheval (Horseshoe Falls) sont les plus larges et elles charrient neuf fois plus d'eau que la chute américaine.
- Les chutes américaines (American Falls) font 51 mètres de hauteur et seulement 305 mètres de long.
- Le voile de la mariée (Bridal Veil Falls).
35M-Les+chutes+Niagara_001

Les Chutes américaines et canadiennes sont séparées entre elles par le
Goat Island, dans l'État de New York. L'île fut nommée ainsi par les Amérindiens qui gardaient ici leurs animaux pendant l'hiver pour les protéger des loups. Après un hiver particulièrement rigoureux, ils ne retrouvèrent qu'une seule chèvre, d'où le nom de l'île de la chèvre.  
20M-Les+chutes+Niagaras_001

Restez au bord des chutes et admirez la puissance de la rivière Niagara qui se jette dans le précipice pour se désagréger en un nuage de brume. Un bateau, le
Maid of the Mist longe aussi les chutes américaines et avance à contre-courant jusqu'au centre des chutes canadiennes, au beau milieu du brouillard causé par les chutes.
42M-Les+chutes+Niagaga_001

Le terme Niagara vient d'un terme indien qui signifie 'grondement des eaux'...
44M-Chutes+Niagara

Le stationnement pour une moto coute 10$.
Mes valises n'ayant pas beaucoup voyagé méritent les plus beaux stickers 'kétaines' voici le premier que j'ai apposé.
49M-Chutes+Niagara+_+la+pose+du+sticker

Nous avions comme intention de nous rendre à Cleveland en Ohio mais il se fait tard et il commence encore à pleuvoir et ma moto me tombe royalement sur les nerfs alors on décide de coucher plus tôt, on prend donc la ville la plus près qui est Érié mais cette dernière est envahie par des motos customs. On apprends qu'ils ont réservé la ville pour un rassemblement et que nous devons nous rendre à
Conneaut pour trouver une place à dormir. Bref, une première journée sans rien d'exceptionnelle, une route qui est jolie quand elle longe les grands lacs sinon rien à signaler.


19 juillet 2009, On a reculé l'heure sans me le dire
On a traversé l'Ohio, L'Indiana et l'Illinois

Levée 07H00
Départ 09H00
arrivée à 20H00 (21H00) au Super 8 motel a Elgin, Illinois en sortant de Chicago

Temps de déplacement 7H45
464 miles / 746 km

Température fraiche, on a eu le droit à une petite douche 1H00 avant d'arrivée à Chicago.

J'ai vraiment mal dormi, certes que je suis fatiguée avec le 900km de la veille mais c'est surtout que je me torture les méninges sur 'le pourquoi' que ma moto me fait ça à moi? Oui pourquoi? Martin me souligne que c'est sûrement le cruise control (nouvellement installé) qui fait des siennes. La poignée semble rester collée qu'une seconde avant de décrocher, il suffit juste que je lui donne un petit coup de pouce... Ca m'a pris quelque fois avant que l'automatisme s'installe.

Nous avons débuté notre journée sur la
90West jusqu'à Cleveland, on a payé d'innombrables postes de péages. On a frôlé Toledo sur la 90West; repayé d'innombrables postes de péages… On arrive au Lac Michigan par la 90WEST, en payant toujours d'innombrables postes de péages... En tout, sûrement près de 40$ à 2. La 90West est d'une platitude extrême mais elle est un mal nécessaire pour faire avancer un voyage à vitesse grand "V".

J'ai depuis le départ, mon coussin Air Hawk. Je n'ai pas trop mal aux fesses, c'est plutôt le phénomène de rester toujours assis qui me démange. J'ai comme la gigote après quelques heures. Je fais des push up avec mes jambes, ça remplace un peu le gym. Martin ne se plaint pas trop du confort de sa GS, qui a mon sens à moi et tout de même plus confortable que sa KTM. J'aime beaucoup le suivre, je trouve ça plaisant de le voir sur une GS loadé pour le voyage, je trouve ça beau moi...   Plus tard je vais vous mettre des photos de lui sur fond de Rocheuses vous allez comprendre... Bon, revenons à nos moutons puisque les papillons sont partis depuis hier... Je disais donc que la 90WEST est lancinante.

Naturellement, juste pour nous taquiner un peu, nous avons le droit à une sympathique pluie avant d'arriver à Chicago. Mais cette dernière ville nous attend pour nous remonter le moral, nous redonner le sourire, pour récompenser notre '90WEST'.

Chicago est une belle découverte architecturale. En ce dimanche fin de journée, elle semble paisible. La 'windy city' est la ville des superlatifs; elle possède le plus gros trafique aérien des États-unis, le plus grand aquarium du monde, et le McDo qui débite le plus de Hamburgers. À Chicago la rivière ne coule pas dans le bon sens, suite à la forte épidémie de choléras et de typhoïde générée par la forte montée des eaux en 1885, la rivière fût détournée pour préserver l'eau potable du lac.

chicago

SAVIEZ-VOUS QUE?
-Ses habitants s'appellent les Chicagoans
-En 1673, revenant d'une expédition sur le Mississippi, Louis Jolliet et le père jésuite Jacques Marquette parvinrent à l'emplacement actuel de Chicago.
-Puis les Britanniques s'emparèrent de la région au terme de la guerre de Sept Ans, en 1763.
-En 1871, environ 10 km² furent réduits en cendres par le grand incendie de Chicago (Great Chicago Fire); 300 personnes trouvèrent la mort et 18 000 bâtiments furent détruits!
-Que le terme 'windy city' ne vient pas des vents qui viennent du Grand Lac mais bien à son incapacité à inauguré à temps l'exposition du 400e anniversaire de l'arrivée de Christophe Colomb et ce malgré les déclarations dithyrambiques de ses politiciens. Le terme 'brassé de l'air' lui a été affublé par la presse des villes concurrentes.

Chicago
chicago

Je suis vraiment impressionné de la beauté de cette ville, je suis saisie lorsque le metro me passe sur la tête. Effectivement comme on peut le voir sur la dernière photo ci-haut, le metro se promène sur des rails aériennes. Il est affectueusement nommé 'L' par les citoyens qui aiment particulièrement à rappeler que les ponts du métro ont été posés par les Chicagoans eux-mêmes!

On prends le temps d'aller visiter le
Millenium Park, celui qui devait commémorer l’arrivée du nouveau siècle. Il faudra cependant attendre l’été 2004 pour pouvoir en profiter. Le Millenium Park est localisé dans le Grant Park, un parc de près de 130 hectares qui borde le lac Michigan.

SAVIEZ-VOUS QUE?
Le Millenium Park est au niveau de l’avenue Michigan qui, elle, est surélevée par rapport au sol. On retrouve sous le site des voies ferrées et des stationnements.

Sur la première photo Martin est dans Le
Lurie Garden, un jardin de 2,5 âcres qui rend hommage à la devise de Chicago 'City in a garden', et sur la 2e nous traversons le Jay Pritzker Pavillon qui a une scène extérieure destinée à la présentation de spectacles musicaux. Elle peut accueillir 11000 personnes dont 4000 sur des bancs fixes.Millennium

Voici le 'beans' au Cloud Gate, c'est une œuvre d’art de l’artiste britannique Anish Kapoor. La sculpture elliptique de 110 tonnes est recouverte d’acier poli sur lequel se reflètent les gratte-ciel de Chicago.
beans




20 juillet 2009, Des vaches qui courent
On a traversé l'Illinois, le Wisconsin et la moitié du Minnessota

Levée 06H30
Départ 08H30
arrivée à 19H00 au Comfort Inn motel à Fairmont, Minnessota

Temps de déplacement 8H20
462 miles / 743 km

Il fait beau et chaud.

Une petite journée tranquille, on part ce matin de Elgin pour reprendre glorieusement la
90WEST... Pas de panique. On l'abandonne rendu à Rockford soit seulement 70 KM plus tard, question de rester sains et équilibrés! On prends la 20 pour nous rendre à Dubuque et ainsi aller 'flirter' avec le Mississippi par la route 133. Cette dernière, en construction, nous fait faire de petits détours sur la gravelle qui nous divertissent, que dis-je!! Nous soulage!!! Malheureusement, pour voir la rivière on repassera, elle est souvent trop loin de la rive.

Par contre Martin, avec tout son talent de leader, réussi à nous trouver une montagne et tout ce que cela comporte, soit des côtes, des virages et de beaux petits villages. On a pu aussi observer un phénomène assez étrange puisque ici, les vaches se déplacent en courant... Oui en courant... et nous le constaterons à plusieurs reprises.

Rendu à
Prairie du Chien et ce jusqu'à La Crosse, ce qui correspond à environ 100 km, nous avons emprunté la 35 "The Road of the Greatest Rivers". Enfin on aperçoit pour la première fois le "père des eaux" (mieux connu sous le nom de Mississippi).
bateau

Il fut exploré par Jacques Marquette et Louis Joliet (oui, oui! ceux-là même de Chicago) en 1763 et surtout par Robert Cavelier de la Salle. Marquette l'a appelée la Rivière de la Conception. Le fleuve a donné son nom à l'état du Mississipi qui a une relation très forte avec la France puisque son territoire faisait partie de la colonie française de la grande Louisiane au 18e siècle d'où la provenance de noms très francophone comme "La Prairie du Chien". Les fleuves étaient alors très importants pour le commerce de la fourrure.

drapeau

SAVIEZ-VOUS QUE?
Le Mississippi a une longueur de 3780 km: seul l'un de ses affluents, le Missouri, est plus long en Amérique du Nord. Ces 2 derniers font près de 6000 km de long, il est donc l'un des plus grands fleuves du monde et le plus long du continent nord américain.
moto mississ

Tout plaisir à une fin et nous sommes de retour sur la
90WEST. Il y a eu quelques distractions comme l'immense plantation d'éoliennes avant d'arriver à Dexter et... et... bon, je rectifie, il y a eu tout de même UNE distraction sur la 90WEST pour nous rendre à Fairmont où nous avons souper au Perkins et lieu de notre 3e nuit qui se trouve loin de objectif de la journée soit Sioux Falls.
martin

Ce soir nous avons réalisé que demain il nous faut faire près de 600 km de 90WEST pour nous rendre aux Badlans. Je peux vous dire que la déception s'est lu très aisément dans mes yeux et surtout dans ma face déconfite.
600KM de 90WEST.



21 juillet 2009, Les gaufres ne collent pas
On traverse le Dakota du Sud

Levée 06H30
Départ 08H30
arrivée à 19H00 au Americas best value Inn à Rapid City, Dakota du Sud

Temps de déplacement 8H08
488 miles / 785KM

Il fait ensoleillée et chaud (et il va en être ainsi pour plusieurs jours).

Le choc de la veille est remis.
600KM de 90WEST. Le traumatisme. On en a discuté, j'ai suggéré que l'on continu comme bon nous semble et que si le temps nous manquait on reporterait l'Alaska. Le dire m'a fait mal, la langue m'a fourchue et Martin m'a lancé un regard inquiet. On n'était pas là pour faire un Iron Butt et j'avais bien l'intention de suivre le conseil d'un expert en voyage, Globalrider, qui m'avait suggéré de planifier, mais pas trop... et de prendre les évènements comme ils allaient se présenter. C'est plutôt un exploit de ma part d'avoir réussi à suivre ce conseil...

Donc, Il a plu durant la nuit et lors de notre départ il tombe quelques grains sans plus et on se dirige vers le beau temps sur la 90WEST
vhé

et ce sur 600KM de 90WEST.
les plaines

C'est joli mais à un moment donné on se tanne de toujours voir ça sur la 90WEST.
plaines

J'ai pris la peine d'arrêter sur la 90WEST pour photographier les moutons, c'est pas qu'on en a pas au Québec mais disons que j'avais besoin de me changer les idées.
moutons

Rendu au diner à
Oacoma (à la traverse de la rivière Missouri) il fait soleil et très chaud. Le paysage subit de temps en temps des petits rebonds par contre pour défigurer ces jolis vallons il y a sur le bord de la 90WEST, une forêt artificielle de pancartes publicitaires qui nous informe 100 miles d'avance des restos, des activités à faire à tel et tel endroits.

Soudain au loin, en me plissant les yeux, en me secouant la tête, en me pinçant, j'aperçois au très loin… Diantre, mais qu'est-ce donc? Est-ce vraiment une dénivellation marquante dans le sol? Est-ce une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique? Bien oui, croyez-le ou non nous sortons de la torpeur, nous quittons la 90WEST pour pouvoir enfin visiter les
Badlans!  
badlands martin

Je vais acheter immédiatement mes stickers.
store

Situé au sud-ouest de l’état du Dakota du Sud, au nord des Grandes Plaines, les Badlands (
Badlands National Park) est composé de près de 980 km² de paysages érodés splendides, de buttes, de pinacles et d'aiguilles qui dominent les prairies.  
pancarte


SAVIEZ-VOUS QUE?
Dans les Badlands, pas de bois de construction, pas de pierre, pas d’arbre, pas d’herbe, pas de terre. Les Sioux de la tribu Oglala nomment cet endroit Mako Sitcha; mauvaises terres aux pentes ternes et raides, difficiles à traverser ou l’eau est rare et les étrangers s’y perdent aisément... Charmant comme description n'est-ce pas?

L'un des mur gris d’une falaise s’élève à 60 mètres de hauteurs et ses pointes atteignent 130 mètres.
badlands route

C'est une révélation! Le voyage des merveilles débute, mon appétit des grandeurs va être rassasié, l'espace et la nature se déroulent sous nos roues, mes yeux me remercient de les sauver de la vue répétitive de la 90WEST, mon coeur recommence à battre et moi et ma monture nous sommes prêtes pour l'aventure.  Si ce n’est pas romantique comme paragraphe!
badlands

Juste pour nous submerger encore plus, nous offront à nos Tourances un tapis de terre et de rocailles...
badlans loin

80 kilomètres de beauté incongrue.
badlans bs

Sur notre chemin de gravelle il y a des chiens de prairies, curieux, qui sortebt nous dire bonjour.
chiensprairies

Curieux comme les chiens de prairies nous nous avançons pour admirer les 'buffalo' (bisons).
bisons

Ils font vraiment un drôle de son en respirant, c'est rauque, profond, grave, stressant, je dois avouer que je me sens bien petite toute à coup, une miniValérie. Quand il y en a 2 qui me regarde en déglutissant, nerveusement je rallume ma moto et je prends la poudre d'escampette en espérant que ces grosses bêtes pesantes ne courent pas aussi vite que les vaches de la veille.

Nous avons d'autres amies qui nous pourchassent et ce depuis plusieurs kilomètres sur la 90WEST. Elles nous sautent dessus sans payer ni demander leur billet de passage, nous pincent parfois, nous salissent, s'écrasent par dizaine sur nos pantalons... Ce suicide collectif, Martin le remarque uniquement sur la route de gravelle, il se demande qu'est-ce qui revole ainsi! Des sauterelles, des milliers de sauterelles, qui affrontent la puissance de nos motos, la robustesse de mes pads protecteurs de tibia. Pauvres elles. Amen.

Sur cette dernière photo, je ne fais pas le signe de ADVrider mais j'envoie bien paitre la 90WEST.
badlands adv

Quelle merveilleuse journée, nos 600KM de la 90WEST auront été bien récompensé. On se dirige vers
Rapid City, enivré de notre journée et ce n'est que le début. En arrivant à l'hôtel, la piscine nous attends pour détendre mes muscles et le steak de chez Chili's comble nos appétits. FAUX. Comble mon appétit, car Martin subi une malédiction et depuis ce jour, ses steaks seront durs et les mieux tendre et juteux. L'hôtel est plus dispendieux que les précédents par contre pour ce prix, nous avons le droit à une machine à gaufres qui ne colle pas.

Et il y a encore quelqu'un qui à reculé l'heure sans me le dire...



22 juillet 2009, mes bas sont trop grands
On a fini le Dakota du Sud et commencé le Wyoming.

Levée 07H30
Départ 10H00
Arrivée 20h45 au Days inn a Gilette

Temps de déplacement 7H21
300 miles / 482KM

Il fait ensoleillée et chaud... Les motocyclistes se promènent nu sur leur moto, nu comme pas de casque, une camisole, des shorts dans certains cas. Jusqu'ici nous n'avons pas vue grand GS ou double-usage. J'imagine la tonne de crème solaire qu'ils doivent mettre obligatoirement avant de rouler sous ce magnifique soleil et ce vent qui les fouette.

09H00 On fait un arrêt au Best buy pour faire fonctionner la clé Wifi que Martin à achetée la veille. Mais il n'y a rien à faire, son portable ne veux rien savoir, trop vieux. Faut pas lui en vouloir c'est un laptop de la préhistoire qui fonctionne encore. Pas d'internet, va falloir s'en passer, ce qui est dans mon cas, un mal pour un bien.

On se dirige vers le
Mont-Rushmore, le coût du stationnement est de 10$ par moto ce qui est pas mal moins dispendieux que les quatre visages sculptés qui eux ont coûté presque un million de dollars. Après une visite assez brève voici ce qui en ressort.

SAVIEZ-VOUS QUE?
L'artiste-sculpteur
Gutzon Borglum et 400 ouvriers y ont travaillé durant 14 ans, soit du 4 octobre 1927 au 31 octobre 1941. Les quatre visages hauts de 18 mètres avaient pour but de commémorer les 150 premières années de l’histoire des États-Unis.

Il s'agit de gauche à droite de George Washington (1732-1799), il aura fallu deux essais au sculpteur pour réussir le visage de Thomas Jefferson (1743-1826). Sa première tentative a été réduite à néant par un défaut du granit. Le visage a du être effacé de la montagne en 1934 à coups d'explosifs. En 3e place celui de Theodore Roosevelt (1858-1919) et en 4e position celui d'Abraham Lincoln (1809-1865).
les4

La montagne fut rebaptisée d'après
Charles E. Rushmore, un grand avocat de New York.

Borglum décéda d’une embolie en mars 1941. Son fils Lincoln Borglum, acheva le projet mais des fonds insuffisants sonnèrent la fin des travaux. Le projet initial prévoyait de réaliser également le buste des quatre présidents mais finalement seuls les visages furent achevés. Si on est assez patient et curieux, il y a dans un canyon à proximité, une chambre forte creusée dans la roche qui contient 16 panneaux en porcelaine émaillée. Les panneaux accueillent le texte de la Déclaration d’indépendance, de la Constitution, de l’histoire américaine et de la biographie des quatre présidents et de Borglum.

Pour nous rendre au
Parc Custer nous empruntons naturellement la 16A. Vraiment, elle est hallucinante cette route, elle fait 3 fois des 360, et je ne sais combien de 180, elle tourne tellement que je commençais à être étourdis. En plus, elle le fait dans un endroit charmant, dans des petits tunnels sympathiques, klaxonnez SVP, ça porte chance. Vous comprendrez que les photos sont difficiles à prendre dans ces conditions car il n'y a pas grand place pour arrêter et de toute manière je crois que j'étais trop sur le choc pour penser à prendre des photos. Ça tourne, ça tourne pis ça tourne!!!!

Custer est un parc d'état et une réserve sauvage située dans les Black Hills au Dakota du Sud. Les Blacks Hills sont les plus vieilles montagnes du continent nord-américain. Custer est constitué de collines qui accueille une faune importante. Il abrite l’un des plus larges troupeaux de bisons au monde en liberté composé de 1500 têtes. Sur la route de 30 km qui traverse le parc, il arrive fréquemment que le trafic doive arrêter pour les laisser passer. Martin et moi on utilisent ces voitures pour nous faire des remparts contre eux; si ils venaient par nous charger au moins nous aurions une masse de tôle pour nous protéger. Il y a aussi les wapitis, cerfs mulet ou encore cerf à queue noire, cerfs de Virginie, chèvres des montagnes, mouflons canadiens, pronghorns, cougars, et des ânes marrons (et non morons). Ces ânes qui sont retournés à la vie sauvage, se nomment Begging Burros, ils nous ont accueilli par dizaine à notre arrivé au Parc, ils nous bloquaient la route, tous comme les bisons. Habitués maintenant au tourisme qui les visite régulièrement, ils ont pris l'habitude de quémander des victuailles ...
cerfs

La
Wild Life Loop Road; situé au Sud du parc, est un circuit de 29km de belle route vallonnée à travers les prairies. Ce circuit permet d'observer une grande partie des animaux qui peuplent le parc. Notamment le grand troupeau de bisons. On l'emprunte en partie, avant de nous 'tromper' et d'embarquer sur une route de gravelle.
wllr

Au bout de ce chemin de gravelle on arrive à un camping pour cheval. Une installation de luxe pour donner tout le confort et le bien-être à ces bêtes magnifiques. Elles pâturent paisiblement et le bruit de nos moteurs harcèlent leurs oreilles. Les heureux propriétaires de ces chevaux eux, nous regardent d'un air surpris. Nous repartons le plus discrètement possible. Je dois avouer que j'aurais bien échangé ma monture à 2 roues pour une à 4 pattes.
écurie

charette

Un peu plus loin, on collationne à un écurie de location de chevaux.
Hummm, le manque de temps me pese lourd, j'aimerais vraiment faire de l'équitation dans les petits sentiers.
cheval

Needle Higway Scenic Drive au Nord-Est du parc, est une petite route sinueuse qui traverse les Black Hills et qui offre des points de vue spectaculaires sur des formations rocheuses érodées unique au monde.
pancarteneedles

Pleins de courbes et il est très impressionnant de voir les pic sur les montagnes. Cette route est jalonnée de 3 tunnels assez petits, qui limite la taille des véhicules pouvant y circuler. Un tunnel fait 10'7'' pieds de haut et 10'6'' pieds de large, et un autre de 12'0'' pieds de haut et de 8'4'' pieds de large. Il va de soi que 2 véhicules ne circulent pas ensemble dans ces tunnels mais dès fois il y a du monde qui ne comprenne pas et nous coupe le chemin... car nous les motocycliste on est petit.  
tunnel

Je suis vraiment émerveillée par cette endroit. C'est du jamais vue pour moi. Quelque chose de complètement différent, d’abstrait.
needles

Voici un lac touristique magnifique, malgré la foule, le tout respire la tranquillité; le
Sylvan Lake
lac

Diner à
Lead, la bonne bouffe nous fait du bien, le resto-bar est très beau. J'en profite pour jacasser sur tout ce que nous avons vue en si peu de temps!
diner

cocacola

On a prend la 14 pour se rendre à
Belle Fourche. Encore une fois des vues magnifiques dans les montagnes tachetées de Noirs.

Devil's Tower est un étrange rocher grisâtre qui se dresse au milieu des paysages vallonnés du Wyoming; il ressemble à une grosse fourmilière avec plein d'aigles qui tourne autours. Son sommet est à 5111 pieds d'altitude.
devilstoweraigle

SAVIEZ-VOUS QUE?
Il y a 40 ou 50 millions d'années, à l'époque de la formation des Black Hills, le Devils Tower se forma lorsqu'une montée de roches en fusion se fraya un chemin du centre de la Terre jusqu'à la surface par des fissures dans la croûte terrestre.  Le magma se figea à plusieurs centaines de mètres
sous la surface. Il y a environ 2 millions d’années, l'érosion mit au jour la pointe de la colonne de lave à mesure qu'elle usait la roche plus tendre qui l'entoure.
devils
Pour les amateurs, on aperçoit cette tour dans le film "Rencontres du troisième type". En s'en allant sur la 90WEST direction Gillette nous avons roulé dans le coucher de soleil. Aujourd'hui la 90WEST est agréable. La journée est parfaite. On a fait tellement de courbes que ça compense pour le début du voyage...