v'hé31.com

aventuristes sur 2 roues!


JOUR22 le 21 avril 2012
230 km

Après inspection mécanique, achat d'huile et de lunette soleil... c'est le grand départ pour le mythique white rim!  Je suis toute excitée, le White rim c'est l'apothéose selon les dires de plusieurs. Nous partons donc, les motos allèges mais avec un surplus d'eau, pas de chance à prendre.

Vers 11 heures on roule sur la Potash road.


Potash road
Aujourd’hui l’activité de Moab repose, en plus du tourisme, sur l’exploitation des mines de potasse à ciel ouvert dont la couleur d’un bleu soutenu contraste avec la couleur feu des falaises qui les bordent.
Potash martin F

A l'arrière plan
Dead Horse
qui a été le lieu de tournage de la dernière scène du film
Thelma et Louise!
dead horse F

Canyonlands National Park
Ce parc couvre une vaste région de terrain sauvage autour du confluent de Green River et de Colorado River.
WR vhe2 F

L'entrée dans le
White rim se fait en rencontrant quelques jeeps qui cahotent et des vélos qui, de peine et de misère, montent la pente accidentée. Rien d'inaccessible.
WR entree F

Les 1350 km2 du parc sont habité d'innombrables canyons, d'arches, c'est un paysage fantastique.
WR view F


WR martin F


WR martin2 F

Break time
Les véhiculent rencontrés sont tous venus contempler les canyons et certains relever un défi.
WR break F

J'y suis, enfin. J'attends le grand 'humf', cet envoutement dont tout le monde qui ont fréquenté ces lieux m'ont parlé. Qu'il n'y ai pas de confusion, l'endroit est indéniablement magnifique, il serait injuste de ne pas l'apprécié. De plus avoir 175 km de off road sous nos roues n'est pas négligeable non plus. Mais je ne retrouve pas ce petit 'plus' de différent, ce petit 'je ne sais quoi' qui me fera chavirer comme au Capitol Reef.
WR bmw F

C'est après réflexions que je dois me rendre à l'évidence, ici c'est le paradis du off road pour la quantité de pistes variées. Naturellement, je ne suis pas la seule a en avoir entendu parlé, sa notoriété la poursuivi alors la région est plus 'touristique' qu'il y a déjà quelques années ce qui lui enlève un brin de son petit côté sauvage. Je n'affirme pas non plus que c'est la foule, mais on y rencontre assez de touristes (que nous sommes nous-même) pour lui enlever le côté magique de l'isolement que j'aime tant. De plus, il faut mentionner que mon coeur est resté à Capitol Reef, je suis sûrement biaisé.
WR vhe F

Arrive la côte Murphy Hogback, moment appréhendé pour ceux qui souffre de vertige. J'attends à peine les conseils de Martin, ses paroles sont un murmure sourd à mes oreilles. Je ne fait que fixer les courbes et le dénivelé. C'est en coupant la parole à Martin, anxieuse d'être arrivé enfin en haut, que je m'élance. Après la 2e courbe à 90 degré, je m'entends marmonner dans mon casque que je vais surement y mourir... Arrivée en haut je tremble comme une feuille. Accablant ce vertige.
WR la cote F

Ensuite s'enchaine des montées et des descentes de sable. Encore de belles vues.
WR martin3 F

Mon genou a des spasmes.
WR vhe3 F


WR la roche F


WR vhe4 F

Il y aura la rivière de sable, littéralement on roule dans la rivière. L'opération s'est relativement bien déroulée. Enfin la pratique et la technique font leur effet. Ma roue de 21 pouce doit m'aidé aussi. Je commence à trouver la journée un peu difficile et la route est encore longue avant de retourner à Moab.

17h45 Le white rim est fait.




JOUR23 le 22 avril 2012
373 km

Après le nettoyage du matériel nous sommes parti, comme à notre habitude, un brin tard vers le
chicken corner. La route qui mène à la hurra pass qui elle aboutie au Chicken Corner, brasse mes valises qui sont un brin 'lousse' depuis l'accident. Sinon la randonnée est agréable.
hurra pass F

On quitte le
Moab. Je suis heureuse de l'avoir enfin connu. Je vais en garder de bons souvenirs.

Plus la journée avance plus le décor change. On quitte les canyons, déserts et les plateaux pour s'habiller d'un tout nouvel environnement. La température chute. Hello
Colorado! Les Rocheuses, la verdure, la rivière. Je plane. Je suis heureuse. De La Sal la 90 nous enchantera avec ses courbes et son impressionnant décor.
les rocheuses F

La KTM de Martin fait sa capricieuse et nécessite de l'attention lors d'une crevaison près de
Dolores. Un jeune homme complétement saoul, après avoir pisser comme un chien sur le bord de la maison de son chum, nous invite à venir le rejoindre au resto du coin. On va passer notre tour et faire attention aux véhicules sur la route puisque ce dernier est reparti en Pick Up.
crevaison F

On se rends à
Cortez au Best Western qui nous offre la première bière à la Brewerie du coin. Bonne bouffe bon service. Tout va bien.
cortez souper F



JOUR24 le 23 avril 2012
152km

Mesa Verde
Il existe dans le Sud-Ouest américain plusieurs sites historiques avec des cliff dwellings (maisons construites à même la falaise) et Mesa Verde est l'un des plus connu. Vue de loin, ces maisons construites il y a plus de 700 ans, apparaissent comme de petits châteaux de sable... Elles sont nichées dans des alcôves au creux des falaises ont été habité par les Anasazis qu’une centaine d’années, après quoi ils abandonnèrent les lieux pour une raison à ce jour inconnue.

Cliff palace et Balcony sont 2 sites très intéressants. La visite des lieux avec guide, nous prendra une bonne partie de la journée. Le seul soucis, la répétition des informations d'un endroit à l'autre.
MV cliff F

Ensuite direction
Durango. Fondée à la fin du XIXme siècle par le chemin de fer pour exploiter les mines de métaux précieux, Durango s'est reconvertie dans le tourisme: le village se visite bien à la marche, et il loge plusieurs bons restaurants. Toujours mu par des locomotives à vapeur, le train à voie étroite qui conduit à Silverton est célèbre.

Le Best Western est génial, il offre des apéro gratuitement, on en profite! De plus le 'laundry' est gratuit! On va souper à la 'Brewery' du coin.



JOUR25 le 24 avril 2012
525km

Le chemin pour se rendre à Great sand Dunes est charmant.
GSD en route F

Great Sands Dunes
est un véritable désert de dunes à 2 300 mètres d’altitude, posé au pied des monts enneigés du Sangre de Cristo Mountains. Soudainement, on a l'impression d'être sur un autre continent.
GSD F

De leurs 230 mètres, ces dunes sont les plus hautes en Amérique du Nord. elles sont le résultat de l’accumulation du sable produit par l’érosion des San Juan Mountains et des Sangre de Cristo Mountains qui est acheminé par les grands vents et les pluies.
GSD martin sable F

La scenic road 12 qui traverse les montagne pour se rendre à
Trinidad est définitivement belle.
la 12 F



JOUR26 le 25 avril 2012
676 km

Les prairies c'est platte; qu'on les traversent d'en haut d'en bas ou par de par le milieu...

Pour nous divertir on a pu se souvenir des panneaux de signalisation que nous avions entrepercu durant notre voyage qui affichaient des ours, des dindons sauvages, des Elk, des cerfs et on a même vue un vrai dromadaire pour vous dire combien il faisait chaud.
les parairies F


Arrivée à
Edin, la ville est envahie par les travailleurs, on a de la misère à se trouver une chambre.



JOUR27 le 26 avril 2012
593 km


Le grand détour pour la route 66 ne valait pas le déplacement surtout que de la construction nous a fait faire encore un plus grand détour vers le sud! Découragés, on emprunte la 40 et on on accélère la cadence pour allez dormir à
Russelville.
DSC01395


Bye Bye Oklahoma hello Arkansas.



JOUR28 le 27 avril 2012
672 km


Aujourd'hui la verdure est jouflue et goulue et parsemée de biens belles propriétés. Et la pluie qui ne veut rien savoir de nous. Tant pis on va s'en passer.

Souper chez Rosie's cantina à
Huntsville.