v'hé31.com

"Life elevated"

Les parcs nationaux américains s'étendent sur près de 34 millions d'hectares dans tous les états. La flore et la faune qui y vivent reçoivent des égards particuliers qui les préservent de l’inexorable combustion de notre monde moderne. C’est le Service des parcs nationaux (NPS) qui administre cet immense ensemble qui recouvrent 3,6 % de la superficie des États-Unis. Ces parcs nationaux devront rester en leur état naturel en permanence au bénéfice des générations à venir, d’après la loi qui créa ce service en 1916. En moyenne, 4 à 5 nouvelles entités viennent s'ajouter aux parcs durant chaque session bisannuelle du congrès. Le nombre de parcs a augmenté de près de 50 % depuis 1970.

Malgré la bonne volonté du NPS, plusieurs maux sévissent les Parcs et les restrictions budgétaires ne lui permettent plus d'administrer ses parcs correctement. La pollution envahie le Yellowstone et le Grand Teton, dont la pureté de l'air est menacée. Naturellement la surfréquentation des visiteurs font suffoqués les parcs et le réchauffement de la planète cause ses problèmes. Joshua tree est en train de perdre ses arbres à une vitesse alarmante et en 2030 on prévoit que Glacier National park n'aura de glacier que le nom. Dans le Saguaro Park une nouvelle espèce herbe prolifère; sous l'effet de la chaleur elle s'enflamme et brule les cactus. Tant qu'au Colorado à force d'être surexploité, il ne se jette plus dans la mer.

  • Objectif du voyage: Visiter les parcs nationaux de centre Ouest des États-unis
  • Temps disponible: du 31 mars au 4 mai 2012
  • Transport: nos motos ont été expédiées à Las Vegas par transport routier avec la compagnie Pro Transport. Je recommande cette compagnie: bon service, les délais ont été respectés, les motos sont arrivée avec une journée d'avance et en bonne état.
  • Le retour à Montréal se fera en moto.

info en vrac:
  • Si votre séjour comprend la visite de plusieurs parcs nationaux, vous serez gagnant de vous procurer la passe annuelle (interagency annual pass). Une fois signée, cette passe est valide pour 2 personnes. Vous pouvez vous procurer cette passe à l'entrée du premier Parc national que vous visiterez. Sous demande, vous devrez montrer une pièce d'identité pour chaque signataire.
  • Pour l'hébergement, il est préférable de faire la location de votre espace camping lorsque la possibilité s'offre à vous. Plusieurs sites sont 'premiers arrivés premier servis'. N'oubliez pas: plus l'endroit est 'sauvage' plus il sera en demande!
  • Il n'est pas toujours rentable de se chercher un hébergement à l'extérieur du parc. Puisque certains parcs sont grands et isolés les premiers hôtels accessible sont souvent à plusieurs kilomètres des endroits à visiter. Malgré leur prix plus élevé, le temps économisé en transport sera rentable... mais il vaut mieux réserver!!!
  • Prévoyez que durant les week-ends l'hébergement est plus difficile à trouver. De plus, si il y a long congé, tout risque d'être réservé.
  • Les hôtels de certaines villes éloignées et isolées sont aussi pris d'assaut par les travailleurs, ne soyez pas surpris que toutes les chambres soient occupées les jours de semaine.
  • Commencez la visite des parcs par le visitor center pour y prendre le dépliant avec le plan des lieux. Dans chaque dépliant vous trouverez de l'information pertinente concernant le parc que vous visitez. Le visitor center est un endroit qui vous permettra d'acheter quelques souvenirs et de vous instruire sur les origines du parc, sur sa flore et sa faune. De plus vous y trouverez une grande variété de cartes topographiques (randonnée pédestre, équestre etc.)
  • Afin de limiter la pollution et le bouchons de circulation les parcs les plus fréquentés limitent l'accès de certaines routes et sont accessible maintenant que par navette gratuite. On y monte et en descend aux arrêts officiels où et quand on veut. Pratique et agréable.
  • Tous les parcs ne sont pas "nationaux". Certains sont sous l'administration des tribus comme Monument Valley. Depuis quelques temps le contrôle du Skywalk et les chutes du Grand Canyon à été repris par les Indiens.
  • Certains Tribals Parks interdisent la consommation d’alcool.
  • Plusieurs parcs ont une grande superficie, il est préférable de mettre de l'essence quand il est possible.
  • La visite de ces parcs nécessite généralement d'utiliser comme moyen de transport vos pieds!. Prévoir bottes/souliers de marche, beaucoup d'eau et collation.
  • La température varie beaucoup entre les déserts et les montagnes.  Elle joue un grand rôle pour le succès d'une visite de certains parcs. Visiter Death Valley quand il fait 35C à l'ombre n'est pas nécessairement agréable... Pensez-y et informez-vous!
  • Prévoir chapeau et crème solaire


***Je vous suggère fortement de consulter les différents sites internet pour planifier vos vacances. Prévoir un minimum de 1 à 2 jours par parc selon sa superficie. Trouvez les 2-3 attraits qui vous attirent le plus par parc et organisez votre séjour en conséquence. Pensez que certains attraits sont recommandés au levée ou au couchée du Soleil...


JOUR01 le 31 mars 2012
vers 11H15: arrivée par avion à Las Vegas/Nevada

Las Vegas, ville disproportionnée, au qualificatifs multiples. Son histoire est imprégnée d’une fièvre de pouvoir, d'argent, de luxe, et de péchés. Ville de mystères et de légendes, plusieurs films comme Viva Las Vegas, Ocean Eleven, Bugsy et Casino tentent de nous expliquer cette entité. On s'engouffre dans Las Vegas, elle nous avale, nous assomme. Sa chaleur, dans tous les sens du terme, nous étouffe. Sa luxure démesurée alimente ses casinos et ses hôtels qui sont tous plus grandioses les uns que les autres. Las Vegas, ville artificielle qui nous fait voyager dans un désordre chaotique; on peut y voir la tour Eiffel, la statue de la liberté, un sphinx, le pont de Brooklyn, une pyramide, un palais vénitien et ses canaux incluant gondoles... Chaque grand hôtel est en soi une petite ville on y retrouve restaurants, magasins, galeries d'art, chambres et naturellement casino.

las_vegas


objectif de la journée:
récupérer nos motos chez le concessionnaire Harley Davidson de Las Vegas, l'objectif sera facilement atteint.

Au compteur de l'Inukshuk: 85 427km

L'hôtel est déjà réservée: Tropicana
Le soir on visite: on fait 'la main' au complet: on doit s'acheter des bas on a mal aux pieds  

Positif: les passerelles pour traverser les rue, le tramway sur rail suspendu.
Négatif: le resto 'The bouchon' est complet on doit souper au Denny's. La foule sur les trottoirs. Les saoulons dans la rue. Les distributeurs de cartes 'à femmes', le bruit, les odeurs.

Fait: Las Vegas est plus belle sur photo. Mais je ne vous en montre pas je suis certaine que vous en avez déjà un million.

bref.



JOUR02 le 01 avril 2012
426 km


Objectif de la journée:
Martin doit s'acheter un appareil photo avant de partir de Las Vegas.

Défi de la journée:
Achat de la caméra au Ceasar palace, c'est compliqué de trouver l'endroit dans les dédales de l'hôtel.

Départ vers 12h00. Diner à Searchlight au McDo, on me regarde étrangement manger ma presque salade.
Il faut s'habituer aux accents qui sont durs à comprendre.

La
Christmass Tree pass est une 'mise en bouche' mais sera le point culminant de notre journée. Un peu de route de terre battue qui traverse les Newberry Mountains pour nous remettre en forme après un long hiver.
christmass tree


christmas tree pass F


On ne visite pas
Laughin et on manque Oatman, pas qu'ils n'étaient pas à l'horaire mais on n' est pas encore dans le rythme du voyage, il y a des lacunes ici et là.  Kio mentionne que la route 66 est à son meilleur à Oatman. Il m'est difficile de comprendre qu'une route puisse faire sa réputation sur un village...

La fameuse
route 66 est longue, de ce côté le désert de Mojave ressemble à un désert... pas grand chose à voir à part des plaines rocailleuses et parfois des massifs montagneux. Une des caractéristiques de ce désert est la présence d'une espèce de yucca nommée Joshua Tree. On se dirige tranquillement mais surement vers ce Parc.

Première déception du voyage; la route 66 à une réputation surfaite tout comme le Moab et le Tail of the Dragon. Tiens je viens de sentir une vague de protestation... Même Martin a failli s'étouffer et a protesté quand je lui ai fait cet remarque. Chacun ses goûts, ne me jugez pas et attendez de voir ce que je vais vous raconter rendu au jour 20...

On arrive à la station d'essence, il ne me que reste 19 km d'autonomie... et oh surprise nous sommes rendus en
Californie. Il vente fort, c'est épuisant et depuis quand c'est frisquet en Californie?
Californie F

Sur le bord du désert il y a ces bouquets de fleurs blanches, isolées. Et tous ces oiseaux rapaces/charognes qui nous tournent autours.

Vers 19H nous arrivons au Parc de Joshua, il fait un brin trop 'frette' on prend un hôtel à
29 palms.
29palms F



JOUR03 le 02 avril 2012
371 km
Il n'y a aucun hôtel/motel à l'intérieur du parc, 9 campings

Emblème du Sud-Ouest et du désert, le cactus se décline en plus de 1 500 espèces, dont les plus célèbres sont le saguaro, le cactus tuyaux d’orgues, le figuier de Barbarie et l’arbre de Joshua. Parfaitement adaptés aux contrées les plus désertes, ces cactus sont ingénieusement concus pour emmagasiner la moindre goutte d’eau.

L'arbre de Joshua en forme d’arbre torturé, peut atteindre plus de 10 mètres, il supporte les températures extrêmes et il peut vivre près de 200 ans. Protégé par un épaisse écorce, il résiste au feu et, après un incendie, émet aussi des rejets depuis ses rhizomes.

Arborant de magnifiques fleurs au printemps, ils sont recouverts d’épines qui leur servent à contrôler l’évaporation et à éloigner les indésirables.
en fleur F

Un autre attrait de ce parc est ses formations rocheuses inusitées qui en parsèment le paysage. Vous ne manquerez pas ces impressionnants monolithes de granit, polis par le passage du temps, qui se dressent un peu partout dans le parc. Ces formations géologiques remontent à plus de 100 millions d'années suite à la solidification du magma en fusion au-dessous de la surface de la terre.

Arch rock et Skull rock
arch¬skull F

Break time
break time F

Geology road

Cette boucle de 30 km nous emmène à la découverte des paysages les plus fascinants du parc.
geology road F

Cholla garden

cholla garden F

Après une journée bien remplie, on quitte le parc pour casser la croute dans un petit restaurant mexicain. Rassasié, on reprend la route.

The Heart of Mojave
Trois des quatre déserts de l’Amérique du Nord, soit le désert de Sonora, le désert de Great Basin et le désert de Mojave, convergent pour former la Mojave National Preserve. Quand on s'y attends pas c'est surprenant de voir ce paysage!
mojave heart F

A environ 80 km de route en lignes droites de Joshua Tree, en plein milieu du désert et à au moins 60 km de toute autre signe de civilisation se trouve le village d'
Amboy avec une population de 8 personnes!  Situé le long d'une partie abandonnée de l'historique route 66 elle est probablement la localité la plus isolée de Californie.
la66 F

Malgré l'heure tardive, nous nous dirigeons vers le Mojave National Preserve, de toute manière ce n'est pas comme si on avait le choix!

Le Mojave National Preserve
Le développement touristique demeure restreint dans le désert de Mojave, ce qui en fait son charme. Son accès est gratuit. Il faut prendre en considération que l'on ne trouvera de l’eau potable qu’à deux endroits dans le parc: au Kelso Depot Visitor Center et a Hole-in-the-Wall.
Mojave National F

Ce parc est la plus récente addition au réseau des parcs de la Californie, et on y retrouve d’impressionnantes structures géologiques de même que la plus grande forêt d’arbres de Josué (Joshua trees) au monde.

Vers 19H30 nous jugerons plus prudent de lever le camp et de rejoindre un des campings. Notre dodo à la belle étoile est un peu improvisé alors on soupera au noix et on déjeunera à la casserole mexicaine!
couché de soleil F

Ce soir là, j'ignore qu'il s'agira de notre première et dernière nuit en camping...
Camping F



JOUR04 le 03 avril 2012
357km

Après une nuit de sommeil assez sommaire, partir la journée est un acte périlleux. Après avoir le camp, on continu notre visite du parc Mojave. Le parc de Mojave vaut vraiment le détour, c'est un heureux mélange entre Joshua Tree et Death Valley; Joshua Tree pour la végétation et Death Valley pour les dunes ... en passant par les dunes de Kelso et le dôme de Cima, aussi bien que des formations volcaniques telles que Hole-in-the-Wall. Les forêts impressionnantes d'arbre de Joshua couvrent en partie le Mojave National Preserve. À perte de vue.

Heureuse de partir pour la journée!
mojave rock it F

Gare de Kelso
Cette gare est tout ce qui reste de la petite ville de Kelso, qui servait jadis de relais entre Los Angeles et Salt Lake City. Construite en 1924 par l’Union Pacific Railroad elle est l’une des deux seules qui a résisté au passage du temps dans la région. Elle hébergeait les employés du chemin de fer et abritait un bureau de télégraphe.
Kelso F

mojave vent F

En sortant du Parc nous arrêtons au
World Tallest thermometer à Baker.
thermo F

Nous entrons dans la Death Valley en empruntant un chemin de gravelle; le
Furnace Creek Wash. Me suivant légèrement de trop près Martin, aveuglé par la poussière, rate une courbe et visite le décor. Après quelques minutes absent de mes miroirs je l'attends quelques secondes avant de le voir apparaitre, la moto qui avait subi une cure de rajeunissement juste avant notre départ, est meurtrie. De l'esthétique principalement mais il est triste de la voir ainsi. Surprenant qu'il ne se soit pas blessé vue l'étendu des dégâts sur sa moto et son casque. Bref, pas de blessure au pilote c'est vraiment ce qui importe.
ktm blessé F

Death Valley
9 campings sont disponible et 3 hôtels luxueux.

Le parc est immense et il ni a pas tant d'endroit pour dormir, prévoir pour l'essence aussi. Arrêter faire le plein à chaque fois que vous voyez une station!
death valley F


Les faits:

  • La Vallée de la Mort est l’un des endroits les plus secs et les plus chauds de l'Amérique du Nord.
  • Les températures estivales y dépassent régulièrement les 40°C, et l’on y a même enregistré une température record de 56,7°C le 10 juillet 1913.
  • Le parc est constitué de deux vallées principales: la vallée de la Mort et la Panamint Valley.
  • On peut faire cuire un oeuf à la coque sur le capot d'une voiture.
  • Le sol de la vallée reçoit moins de 5 cm de pluie par an.

C'est en 1849 que les premiers chercheurs d'or Européens traversèrent la Death Valley en y cherchant un passage vers la Californie. Piégés durant plusieurs mois dans une vallée sèche et presque dépouillée de toute vie, ils lui donnèrent le nom de
Death Valley, pourtant un seul membre de l'expédition mourut; un vieux marin épuisé par le voyage. L'histoire raconte que les autres survécurent en brûlant le bois des véhicules, en mangeant leurs bœufs et en trouvant des sources d'eau.

C'est un endroit mystérieux, absurde et intriguant. Un incontournable selon moi.


Dante’s View
à 1 669 m d’altitude, on a la plus belle vue panoramique de toute la vallée car on peut apercevoir les plaines de sel et des kilomètres sans fin de collines ondulantes. Pour y accéder on doit 'escalader' un chemin étroit et sinueux interdit aux gros véhicules récréatifs.

"Climat désertique" ne signifie pas toujours "chaleur torride", et Dante's View nous servira ses grands vents et un manteau d'hiver aurait été approprié!
Dante's view F

20 mules team

Le sol de la vallée de la Mort est riche en minéraux divers, dont le borax qui a exploité pendant longtemps par une société minière pour être utilisé dans la production de savon. A l’état naturel, il se présente sous forme de “boules de coton”. Si en l'aspergeant d’alcool et d’acide sulfurique et en y mettant le feu la flamme est verte, c’est du borax! Le produit fini raffiné était expédié depuis la vallée dans des chariots tirés par un attelage de 18 mules et deux chevaux. ici les paysages sont surréalistes!
20 mules F

Zabriskie Point
Est un endroit qui offre une vue magique. Du haut de la petite mesa, on s’émerveillent devant les collines ondulantes sculptées par l’érosion qui entourent le poste d’observation.
zabrinski F

Nous dormirons à Furnace Creek Inn car il ni a plus de place disponible nul part... l'Hôtel est très dispendieux et ne vaut pas le prix au 'look' mais le souper est excellent!



JOUR05 le 04 avril 2012
406km


Anecdote: Martin est témoin d'un oiseau rapace qui veux presque s'enfuir avec mon casque tellement il passe près de ma tête.

Badwater
À la marque d'honneur de se trouver au point le plus bas de l'Amérique du Nord, à 86 mètres au-dessous du niveau de la mer. Les plaines de sel en elles mêmes valent le coup d’oeil. Lors de l'évaporation du Lake Manly, les sels se déposèrent un à un, les moins solubles d'abord. Le chlorure de sodium occupe la moitié de la surface des bassins. Chaque pluie amène sa nouvelle quantité de sels qui se dissous dans la montagne. Au flanc de la falaise, bien au-dessus de nous se trouve un panneau qui nous indique: "Sea level".
badwater no F


badwater val F

Devil's Golf Course
En séchant, le mélange de sel et de terre s'est ratatiné en grosses mottes fissurées. Au plus épais, la croûte atteint 1m80. Lorsque l'eau envahit la vallée, la surface se lisse puis quand revient la sécheresse, une nouvelle étendue raboteuse se forme.
devil's F

Un beau mélange...
pub bmw devils F

Artist's Drive
À flanc de montagne, Artist's Drive conduit vers Artist's Palette où, du vert au rouge sombre, les couleurs sont variées.
artist drive F

Marble canyon
marble F

Vista View
pub bm vista

Saline Valley
La route de gravier de Saline est magnifique on y rencontre quelques trippeux de off road en jeep. Le salut et les sourires sont au rendez-vous.
Saline valley F

À l'intersection de la Saline Valley et de la Lippincot pass, Martin fait une réparation sur sa monture. Il lui prodigue un peu d'amour suite à la chute effectuée la veille.
lost F

Lippincott pass
est pourtant une ligne continu sur mon GPS mais c'est plus du off road en montagne. Nommé affectueusement par certain de 'goat trail' elle traverse les montagnes pour déboucher à Racetrack playa. Nous sommes bien trop chargé pour affronter agilement cette trail de roches roulantes et c'est avec crainte que je contourne les crevasses qui me font approcher de trop près du ravin.
lippin Martin F

En montant une côte, collant la gauche pour éviter le vertige, je craint un peu pour ma valise qui pourrait peut-être accrocher le bord de la montagne. En me décollant, ma moto dérape dans le sable et je contre-braque pour me diriger vers le mur et non vers le vide! En heurtant la montagne, je n'ai pas de place pour m'éjecter de la moto, et je mon genou reste coincé. Je chute.

On met une genoullière pour que je termine la ride. Martin m'offre de levée la tente en haut du sommet, malgré la vue saisissante, je me résigne à continuer... je commence à avoir des inquiétudes: Comment va se comporter mon genou? Est-ce que je vais être apte à sortir d'ici de mes propres moyens?

C'est à cet instant que j'ai imploré
Kokopelli, je lui ai fait une promesse: si je me trouvais à l'hôtel avant 22hrs le même soir, je ne ferai plus de niaiseries du voyage. Kokopelli a tenu sa partie du deal, pas moi.

On a pris le temps de laisser notre marque
Lippin F

Racetrack Playa
C'est ici que se déroule la course la plus lente au monde! Ces roches demeurent immobiles durant plusieurs mois et soudainement 'il semblerait' que suite à une pluie qui a transformé le sol en patinoire et avec le vent qui se lève, plusieurs dizaines de roches se déplacent de manière mystérieuse sur le sable en laissant des traces derrière elles. Leur début de course est le flanc de montagne. On ne les a jamais filmées, ni surprises dans leur mouvement.
racetrak F

Le chemin de gravelle pour sortir de cet endroit incongru est très long et il est réputé propice aux crevaisons. Nous avons croisé une voiture qui a roulé sur son pneu de secours qui lui aussi a crevé, il a roulé ensuite sur le rim qui a fendu sa pan à l'huile, analyse digne de CSI miami, que Martin m'a raconté en vérifiant si plus personne ne se trouvait à l'intérieur de la voiture.

La noirceur tombe vite. On ne pourra voir Ubehebe Crater et le Scotty's Castle. La route qui conduit à Beatty sera longue...

Bye Bye Californie allo Nevada.

Nous arrivons vers 21H30 à Beatty. Les hôtels sont encore plein!!! On trouve un motel; le Death Valley inn, Martin fait le check in et on va souper chez Denny's, encore. De retour à la chambre, la glace sur le genou, celui-ci se mettra a enfler à vitesse grand V.

Je suis inquiète pour le reste du voyage.